A Abobo, Sidiki Konaté lâche Tehfour Koné (proche de Soro) pour Hamed Bakayoko

Sidiki Konaté et Guillaume Soro en septembre 2017
Sidiki Konaté et Guillaume Soro en septembre 2017

Partie à la rencontre des artisans de la commune d’, a reçu le soutien de . Celui-ci veut peser dans la victoire du candidat RHDP à la mairie de la commune, au détriment de Tehfour Koné, son ancien ami, proche de .

« Pour la campagne, le jour J il faut qu’on apporte un soutien massif du candidat, quand la campagne va commencer. Parce que ce jour, il faut qu’on sente qu’Abobo a parlé et nous allons le faire à l’ouverture de la campagne. Nous sommes ensemble depuis plusieurs années, nous travaillons sur ce secteur. Nous avions et nous avons de grands projets. Le président de la République a été très clair : « Il faut faire quelque chose pour les artisans », a dit le ministre de l’artisanat nommé dans le gouvernement Gon 3.

A lire aussi : « Désormais à Abobo, si un policier vous fatigue, dites-lui :’Je suis le frère d’Hamed Bakayoko’ » : Le déparage d’un ministre de la République

Par ailleurs il a rassuré ces hôtes qu’une solution sera trouvée pour leur recasement : « Je vous l’ai dit c’est un sujet qui est à l’ordre du jour. Il faut s’il plait à Dieu,  les mois qui suivent trouver une solution à la question du recasement des artisans. Pour que vous vous installez sur des sites propres. Ainsi les palabres entre vous et les riverains vont finir. On vous accuse d’être à l’origine de l’embouteillage ici. Parce que moi-même je sais que ce n’est pas vous », a-t-il déclaré.

Enfin, il a remercié les artisans et les a exhorté à porter le ministre d’Etat, ministre de la défense, candidat du RHDP à la magistrature de la commune d’Abobo : «  Merci de nous avoir honoré, merci vous engager pour que la victoire soit du côté du RHDP à Abobo », a-t-il conclu.

Hamed Bakayoko sera face deux candidats, celui du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et un proche du président de l’assemblée nationale Guillaume Soro.

Prince Beganssou

Abobo BC Japon : En pleine capitale, un quartier où on n’a pas vu de voiture depuis 10 ans

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici