Le porte-parole principal du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix () le ministre a animé une conférence de presse ce mardi 4 décembre 2018, au siège dudit parti au 2 Plateaux Vallon au cours de la quelle il a affirmé : « Le jour où on va mettre en place le parti unifié , je ne suis plus militant du PDCI. Le 26 janvier, une fois que les choses sont établies, moi Adjoumani, je prends mes bagages, j’atterris au  ». Nous vous proposons l’intégralité de ses propos liminaires.

Le mercredi 28 novembre dernier, s’est tenue, sous la présidence effective de SEM Alassane Ouattara, Président du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), une réunion élargie du Bureau Exécutif du RHDP qui a débouché sur plusieurs décisions importantes et majeures, lesquelles traduisent la volonté clairement affichée d’accélérer le processus de mise en place du RHDP en tant que parti politique et de nous mettre en ordre de bataille pour affronter les futurs défis électoraux.

Pour rappel, le Bureau Exécutif du RHDP a décidé notamment de la mise en place dans les meilleurs délais des groupes parlementaires RHDP à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Il a également adopté des modifications à apporter aux statuts du RHDP. Ainsi le Bureau Exécutif issu de l’Assemblée Générale Constitutive du 03 juillet 2018 devient le Conseil Politique. Le Secrétariat Exécutif provisoire prend la dénomination de directoire.

Quant à la période transitoire initialement convenue de 12 à 18 mois, elle passe désormais de 3 à 6 mois emmenant ainsi à l’organisation du congrès constitutif du RHDP, le 26 janvier 2019 au stade .

A lire aussi : Côte d’Ivoire : 10 photos inédites du ministre Adjoumani en jet privé

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Chers amis de la presse,

Pour bien comprendre ces décisions, il est bon de rappeler que dans l’Accord Politique portant création du RHDP qui est le document-cadre de la création du parti unifié RHDP, il avait été volontairement stipulé que les partis signataires dudit accord bénéficient d’un délai de 12 à 18 mois pour s’organiser et préparer leur migration vers le parti unifié. Cette marge de temps nous avait semblé suffisante pour permettre à chaque parti politique d’aller sensibiliser ses militants en vue de leur adhésion au parti unifié RHDP.

C’est ainsi que vous avez pu observer les congrès extraordinaires qui ont été organisés par les partis politiques du RHDP à l’exception du PDCI-RDA qui avait décidé de tenir en lieu et place un Bureau Politique pour se prononcer sur ledit Accord Politique. Le PDCI-RDA, vous vous rappelez, avait pris acte de cet accord signé par le Président Henri Konan Bédié avant de reporter son examen après la présidentielle de 2020.

« le Bureau Exécutif a décidé de ramener le délai initial de 12 à 18 mois à 3 à 6 mois afin d’organiser le congrès constitutif en vue de mettre en place les organes définitifs du RHDP »

Tirant donc les conséquences de cette situation les partis membres du RHDP et les cadres du PDCI-RDA favorables au parti unifié sont allés aux élections locales sous la bannière RHDP, parti unifié. A l’issue de ces élections nos militants et les Ivoiriens ont donné une large majorité aux listes RHDP, faisant ainsi du RHDP parti unifié la première formation politique en Côte d’Ivoire. A travers cette élection, c’est un message que lançaient nos militants en faveur du projet du parti unifié. Faisant suite à cela, le Bureau Exécutif a décidé de ramener le délai initial de 12 à 18 mois à 3 à 6 mois afin d’organiser le congrès constitutif en vue de mettre en place les organes définitifs du RHDP.

Aussi, au cours de cette réunion, le Bureau Exécutif a décidé de la mise en place des groupes parlementaires RHDP à l’Assemblée Nationale et au Sénat dans le courant du mois de décembre. Il a par ailleurs, apporté des modifications aux Statuts du RHDP. Ainsi, le Bureau Exécutif devient dorénavant le Conseil Politique et le Secrétariat Exécutif, quant à lui devient le Directoire.

Suite à ces changements, le Président du RHDP a procédé à des nominations de personnalités. Notamment M. Amadou Gon Coulibaly en tant que Président du Directoire ; M. Kobenan Kouassi Adjoumani, Porte-Parole principal, M. Mamadou Touré et Madame Clarisse Mahi, Porte-Paroles Adjoints ; M. Adama Bctogo, Président du comité d’organisation du congrès ; M. Claude Paulin Danho et Madame Anne Ouloto, Vice-Présidents du comité d’organisation du congrès ; M. Amédée Koffi Kouakou, Président du comité scientifique ; et enfin, Madame Massandjé Touré et M. Joseph Yapo Brou, Vice-Présidents du comité scientifique .

« Nous avons décidé de tenir ce congrès dans le plus grand stade de notre pays pour donner un caractère grandiose et l’envol le plus grand qui soit à ce grand parti politique »

Toutes ces nominations viennent s’ajouter à celles qui avaient déjà été faites lors de l’Assemblée Générale Constitutive notamment avec la désignation de Mme Henriette Dagri Diabaté en qualité de Première Vice-présidente du RHDP et de M. Albert Mabri Toikeusse en qualité de Deuxième Vice-président du RHDP. La mise en place de ces organes provisoires jusqu’au congrès devrait permettre un fonctionnement optimum du RHDP.

Nous avons décidé de tenir ce congrès dans le plus grand stade de notre pays pour donner un caractère grandiose et l’envol le plus grand qui soit à ce grand parti politique qu’est le RHDP. C’est donc dans ce stade qui porte merveilleusement bien l’illustre nom du Président Félix Houphouët-Boigny que sera établi le 26 janvier 2019, l’acte de naissance du plus grand parti politique de Côte d’Ivoire.

Vous êtes sans ignorer que c’est dans ce même stade, alors baptisé stade Géo-André, que le Ministre d’Etat, Félix Houphouët-Boigny avait le 07 septembre 1958 prononcé un discours mémorable, à travers lequel il invita tous les partis politiques qui existaient, à l’époque, au rassemblement autour du PDCI-RDA. C’est dans ce même élan et dans la même inspiration politique que s’inscrit ce congrès du 26 janvier au Stade Félix Houphouët-Boigny avec cette fois-ci le Président Alassane Ouattara dans le rôle d’architecte en chef de ce rassemblement.

Mesdames et Messieurs,

 La volonté du Président Alassane Ouattara est de mettre sur pied un parti véritablement national, débarrassé de tous les accents claniques, tribaux ou régionaux. Un parti qui sera le creuset du rassemblement de tous les Ivoiriens, de toutes les origines, de toutes les conditions sociales qui aspirent à la paix, à la réconciliation nationale, qui rêvent d’un pays stable et développé, d’un progrès partagé, d’une justice sociale conformément à la vision humaniste du père-fondateur.

En somme, un parti qui ne sera pas identifié à partir d’une région donnée du pays mais à travers lequel toute la Côte d’Ivoire sera identifiée. Un parti de brassage, le parti de la vraie fraternité.

C’est pour cette raison essentielle que le Président Alassane Ouattara, lors de la récente réunion a décidé d’ouvrir le RHDP à tous les partis politiques, à tous les groupements ou mouvements politiques, à toute personne, toute association se reconnaissant dans les idéaux de paix, de stabilité et de rassemblement des Ivoiriens et Ivoiriennes. Pour nous Houphouétistes, c’est la meilleure façon de pérenniser l’œuvre politique du Président Félix Houphouët-Boigny, c’est le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre.

Nous voulons donc profiter de cette tribune pour annoncer aux Ivoiriens que quelque chose de grand se prépare et que le 26 janvier 2019 un nouveau soleil va se lever sur la Côte d’Ivoire. Que les filles et les fils de ce pays qui ont aimé et admiré l’œuvre gigantesque du Président Félix Houphouët-Boigny vont se lever et vont se donner la main. Ils vont prendre rendez-vous avec l’histoire pour concrétiser un vœu cher au Père-fondateur, car comme l’atteste le testament politique qu’il nous a laissé, le Président Félix Houphouët-Boigny n’avait pas l’intention de confier sa succession à un seul homme mais plutôt à une équipe dirigeante afin d’élargir les sillons du développement qu’il a tracés.

Pour nous Houphouétistes, l’heure est donc venue pour que s’accomplisse cette volonté à travers le RHDP. Le RHDP sera le parti de l’espoir, le parti de la paix, le parti du vrai rassemblement, le parti du développement, le parti de l’amour, de la tolérance et du pardon. Le parti qui va conduire la Côte d’Ivoire vers son destin conformément au vœu de son Père-fondateur, c’est-à-dire vers les cimes du destin.

Mesdames et Messieurs,

Chers journalistes,

« l’Houphouétisme est une philosophie et une idéologie politique. C’est un humanisme qui tire ses racines de la sagesse Africaine »

Les mesures, décisions et actions qui viennent d’être énoncées obéissent, comme indiqué plus haut, à un impératif majeur : consolider les acquis politiques du RHDP. Ce qu’il faut retenir enfin, c’est que l’Houphouétisme est une philosophie et une idéologie politique. C’est un humanisme qui tire ses racines de la sagesse Africaine. C’est l’ensemble des idéaux de fraternité, de dialogue, de tolérance et de paix qui caractérisent l’existence quotidienne de l’Homme d’Etat, du penseur Africain qui n’est autre que Houphouët-Boigny.

Houphouët-Boigny a contribué à l’éveil des consciences Africaines, à l’émancipation des peuples noirs et à la conduite du destin des nations Africaines par elles-mêmes. L’œuvre de ce grand sage Africain le place au-dessus des clivages idéologiques. Et c’est pour magnifier cette œuvre que des Ivoiriens de toutes tendances et de toutes confessions sous la houlette de SEM Alassane Ouattara ont décidé d’unir leurs efforts et leurs réflexions pour mettre en place le parti unifié dénommé RHDP.

Ce parti est ouvert à tous les Ivoiriens et à toutes les Ivoiriennes épris de paix et dont le dénominateur commun est la reconnaissance de la philosophie de ce grand homme et la volonté de la sauvegarder au bénéfice des générations futures.

Je vous remercie pour votre bienveillante attention !

Pour le RHDP

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani

Porte-parole principal du RHDP

Côte d’Ivoire : Le RHDP se transforme en parti politique unifié le 26 janvier 2019