Affi N’Guessan : « Simone Gbagbo est dans de bonnes dispositions pour que le FPI retrouve son unité »

Simone Gbagbo et Affi N'Guessan

Le président du Front populaire ivoirien a animé une conférence de presse le lundi 21 janvier 2019, au siège du parti. Il s’est prononcé sur la division au sein du parti. Pour lui, le « retour du président (NDLR: en Côte d’Ivoire) », suite à son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), « va mettre fin à la crise ».

Il précise qu’il ne peut s’incliner pour répondre aux propos d’un cadre qui n’a jamais été son patron ni au que dans le gouvernement faisant allusion à la tendance . Se prononçant sur la gestion du après le retour de Laurent Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan affirme, « lors de notre convention à Yamoussoukro, nous avons tous soutenu la candidature de Laurent Gbagbo en 2010 aux présidentielles. Ça sera le même processus ; il n’y aura rien de nouveau ».

« si le président Laurent Gbagbo veut redevenir président du FPI, il viendra me le dire. Pour le moment, il ne m’a rien dit. Entre lui et moi, il n’y a pas d’intermédiaire »

Et de poursuivre, « ce qui va changer, c’est que nous ne serons plus dans cette ambiance où certains disent qu’ils ont reçu tel propos ou tel message de Laurent Gbagbo. On va mettre fin à ça ». A l’en croire, « si le président Laurent Gbagbo veut redevenir président du FPI, il viendra me le dire. Pour le moment, il ne m’a rien dit. Entre lui et moi, il n’y a pas d’intermédiaire ». « Il ne peut pas en avoir entre lui et moi », rassure-t-il. « Donc je ne peux pas m’incliner pour répondre aux propos d’un cadre qui n’a jamais été mon patron ni au FPI que dans le gouvernement », prévient l’ex-premier ministre. « Au moment où il partait, c’est Affi qui était président, et c’est à moi qu’il viendra demander les nouvelles », se souvient Affi N’Guessan.

A lire aussi : FPI : « Assoa Adou est un dissident, ses propos n’engagent que sa personne »

Pour lui, « le retour de Laurent Gbagbo va mettre fin à la crise au sein du FPI et conforter l’unité du parti ». Sur la question de la rencontre entre et lui à Daoukro, le président du FPI dit ceci : « c’est un mensonge », et de reconnaître, « nous savons que Simone est dans de bonnes dispositions pour que le parti retrouve son unité ». Selon Affi N’Guessan, « la plate-forme avec le -RDA à la base est en marche ». « Elle a été adoptée par les militants du , il ne s’agit que de la formaliser », explique-t-il. Le leader du FPI s’est prononcé également sur l’incarcération d’Alain à la ().

« la plate-forme avec le PDCI-RDA à la base est en marche »

« Pour la libération de Lobognon, il faut agir parce qu’il ne faut pas compter sur la providence. C’est la pression que nous allons exercer à travers les dénonciations qu’il sera libéré», dit-il. Le président du FPI dit croire à la sincérité du dialogue que le gouvernement a engagé avec l’opposition ce lundi 21 janvier 2019.

Karina Fofana

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici