Mamadi Diané et Alassane Ouattara à Abuja

est de retour à la Présidence d’où il n’était pas tout à fait parti. Il vient d’être officiellement nommé ambassadeur itinérant, un poste taillé sur mesure.

« Monsieur Mamadi Diané est nommé ambassadeur itinérant de la République de Côte d’Ivoire, avec résidence à Abidjan », indique le décret signé par le président , en date du 7 janvier 2019.

C’est le retour en grâces d’un homme de mission, après l’épisode des hackers ivoiriens au Gabon, quelques jours après une tentative de coup d’Etat foireuse dans ce pays. En en effet, le 30 août 2016, la Présidence ivoirienne avait expliqué son limogeage à travers un communiqué.

A lire aussi. Gabon : Voici l’intégralité de la déclaration de prise de pouvoir la plus stupide du monde

« Suite aux informations relatives à l’ingérence de Monsieur Mamadi Diané dans le processus électoral de la République sœur du Gabon, il est mis fin à ses fonctions de Conseiller Spécial à la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, à compter de ce jour. La Présidence de la République condamne cet acte d’ingérence et rassure les autorités et le peuple gabonais qu’elle tient au strict respect de la souveraineté de la République Gabonaise. La Présidence de la République de Côte d’Ivoire réaffirme sa ferme volonté de tout mettre en œuvre pour continuer à préserver les liens d’amitié et de fraternité qui ont toujours existé entre les deux pays », avait relaté le communiqué.

Depuis quelques jours, Mamadi Diané était aperçu aux côtés d’Alassane Ouattara, dont la diplomatie est quelque peu chaotique depuis l’arrivée du premier ministre Amadou Gon Coulobaly à la primature et Marcel Amon-Tanoh aux Affaires étrangères. Les relations avec l’Union européenne se sont tendues et la France se montre de plus en plus réservée.

Elvire Ahonon