Ils étaient déterminés à faire mordre la poussière au parti unifié. Par candidats interposés, a affronté des listes du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes aux élections locales du 13 octobre 2018 dans plusieurs communes de la place.

Les joutes du 13 octobre 2018 s’annonçaient très palpitantes entre des adversaires déclarés des pro-Soro et ceux du RHDP parti unifié qui se guettaient en chien de faïence dans plusieurs localités du pays a tenu toutes ses promesses. Plus que jamais, des hommes de Guillaume Soro, à l’instar du PDCI, étaient déterminé à démontrer leur assise sur les bases et à l’intérieur du parti d’Alassane Ouattara dont certains se sont ouvertement affranchis.

Comme le PDCI-RDA, ils ont décidé d’aller, eux-aussi, affronter des candidats poids lourd du RHDP unifié qui bénéficiaient de certains avantages. Parce qu’ils ont choisi d’aller sous la bannière indépendante, car ils ne se reconnaissent pas dans le parti unifié, quoique leur mentor soit vice-président du RDR, figure de proue du RHDP. Ils ont joué pleinement leur partition dans ce débat. Ils sont allés devant les électeurs pour se peser afin de savoir qui pèse quoi, comme le disait le Ministre Amédé Kouakou.

A lire aussi : Tehfour Koné accuse : « Hamed Bakayoko a corrompu, intimidé, violenté et truqué avec son clan »

A , le député maire sortant a une fois de plus créé la surprise lors de ces élections municipales. En effet, il a été réélu à la tête du conseil municipal de alors qu’il avait en face Kassoum Koné, le candidat du RHDP unifié pour qui des ministres issus du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) avait déboursé de gros moyens pour l’écarter de la mairie de . Notamment, les ministres , Marietou Koné, Bruno Nabagne Koné, et tous les cadres de la région dont Siama Bamba, Ali Kader etc.

une affaire de seul contre tous. Mais le Député-maire Alpha Yaya Touré tête de liste ‘’ensemble bâtissons Gbon’’ a été réélu à la tête de la commune de Gbon. A , ville originaire de Guillaume Soro, le chef du Parlement ivoirien son département natal dont il est l’élu. Là-bas, Guillaume Soro a réussi à positionner un de ses hommes pour briguer l’un des sièges communaux pour asseoir son règne.

Précisons que l’honorable alias le « général » était candidat indépendant et défiait le maire sortant Blidia Alain Ouattara, candidat du RHDP. A ville située à 60 kilomètres dans le Nord-est du département de , Issa Guibessongui Ouattara candidat indépendant a été élu à tête la mairie de Kasseré terrassant le candidat du RHDP.

Il faisait partie de ceux qui avaient été sanctionnés par Kandia Camara pour s’être portés candidats indépendants contre des candidats investis par le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) aux régionales et municipales. Dotiémé Karim Koné candidat indépendant qui dirigeait la liste ’’s’unir pour le développement de kolia’’ n’a pas voulu laisser le terrain au maire sortant.

Soma Dao candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a été défait par Dotiémé Karim Koné. Même si le vice-président du RDR chargé du , entretient encore le flou, en se gardant de prendre part à une quelconque activité du RHDP, sans toutefois y afficher son adhésion qui devrait l’être d’office il a réussi tout de même à positionner certains de ses cadres à la tête de certaines communes de Côte d’Ivoire. Ils seront à l’œuvre et seront jugés par leurs administrés.

Karina Fofana

Côte d’Ivoire : Un ministre de Ouattara a-t-il payé un activiste pour insulter Guillaume Soro