Guillaume Soro et son sac de riz

Contraint à la démission par , a finalement cédé le tablier de président de l’Assemblée nationale ivoirienne le vendredi 8 février 2019.

L’ex-président de l’hémicycle affirme avoir choisi de ne pas s’engager au sein du unifié, après avoir quitté le parlement à bord de sa voiture personnelle, il a lancé une opération à ses camarades pour dire qu’il avait besoin de sac de riz pour se nourrir parce qu’il était devenu chômeur. « L’heure a sonné », « à cet instant précis, je rends ma démission (…). Refuser de démissionner conduirait à une crise institutionnelle. On ne peut risquer de mettre en péril la paix fragile(…) pour conserver un poste », a-t-il fait savoir le vendredi 8 février 2019, à la session extraordinaire de l’assemblée nationale.

« enfin! Je suis chômeur maintenant. Donc je demande à tous mes crusheurs et crusheuses de se mobiliser pour me donner deux sacs de riz pour manger par mois »

Il a quitté les lieux à bord d’une petite Fiat de couleur blanche, à toit rouge avant de faire cette blague plus tard à ses amis sur sa page tweeter, « enfin! Je suis chômeur maintenant. Donc je demande à tous mes crusheurs et crusheuses de se mobiliser pour me donner deux sacs de riz pour manger par mois ».

Comme pour annoncer la fin de cette aventure avec Alassane Ouattara et le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir). Le S.O.S lancé a été aussitôt entendu par la cible (ses camarades). En effet, l’ex-président du parlement ivoirien a reçu son premier sac de riz cet après-midi de vendredi 9 février en attendant que les autres fassent ‘’parler leur cour’’.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Voici les premiers visages de la nouvelle plateforme de Bédié

Ces derniers temps, les rapports entre Guillaume Soro et le camp Ouattara était très tendu à quelques mois des élections présidentielles. En effet, certains cadres du camp présidentiel voyaient en lui des ambitions présidentielles pour l’élection de 2020 sans en attendre l’onction du président ivoirien Alassane Ouattara.

La situation s’est envenimée lorsque l’ex- chef du parlement a brillé par son absence au congrès ordinaire du RHDP le 26 janvier dernier marquant la création de cette formation qui regroupe les partis de la coalition au pouvoir. Le député de Ferkessédougou âgé de 47 ans était le sixième président de cette institution qu’il présidait depuis 2012 sous la coupole du RDR transformé plus tard en .

Karina Fofana