siège de la RTI à Cocody

La retransmission en direct par la , de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale n’aura finalement pas lieu ce vendredi 8 février 2019.

Ainsi en ont décidé certains responsables de la RTI. En effet, après avoir reçu le communiqué relatif a la session parlementaire extraordinaire, les responsables de la RTI ont dépêché, le jeudi 7 février 2019, dans l’après-midi, une équipe chargée de conduire les installations préalables, en vue de la retransmission en direct de la cérémonie.

A lire aussi. Clash entre Emma Lohouès et Josey : Quand les insanités de Mariame Traoré contaminent des artistes

Mais contre toute attente, un coup de fil venu de la RTI, a demandé à l’équipe qui installait le matériel, de démanteler le dispositif. Ce qui a été fait. Il n’y aura donc pas de retransmission direct de cette cérémonie, par la RTI.

Cette action qui peut s’apparenter à une auto-censure, intervient à quelques heures de la prise de fonction du nouveau directeur général Fausseny Dembélé. Cet ancien journaliste proche du RDR, était jusque-là directeur de cabinet du ministre (RDR) Maurice Bandaman.

Aussitôt après cette décision, l’équipe de communication de , dont la démission est attendue mais qui entretient le mystère sur sa présence, est passée à l’offensive en proposant une offre. « Suivez ce vendredi en direct sur GKSTV la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire à partir de 11h GMT », a-t-elle proposé aux Internautes.

Elvire Ahonon