« Aucune politique ne peut aboutir à des résultats satisfaisants, s’il n’y a de discipline » (Florian Karner)

Formation Cojeda
Formation Cojeda

Le Conseil des Jeunes du District d’Abidjan () veut anticiper sur l’instrumentalisation des jeunes. Ils suivent une formation ce 6 et ce 7 septembre 2018, à

« Les jeunes ont longtemps été au service d’intérêts de certains politiciens par l’exercice de la violence en participant aux troubles qu’a connu la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, il importe de changer de paradigme ». C’est par ces mots que , président du  Cojeda a justifié la présence de vingt membres de son bureau dans un complexe hôtelier de Grand-Bassam, du 6 au 7 septembre, pour le renforcement de leurs capacités sur le thème : « Civisme et élections locales en Côte d’Ivoire : la contribution de la jeunesse ».

A lire aussi : Échéances électorales : Les jeunes du PDCI « affûtent leurs armes à Dabou »

Cette rencontre qui fait office d’anticipation sur d’éventuelles troubles au vue de l’actualité politique actuelle est, selon le président du Cojeda, une manière d’amener les jeunes à une prise de conscience sur leur rôle et responsabilités pour ces échéances. Notamment en les engageant dans des actions constructives et non destructrices face aux défis sont à relever durant les élections à venir. C’est pour cela qu’il a salué la (KAS), fondation politique allemande qui a bien voulu apporter son appui financier et logistique pour la ténue du séminaire qui va durer deux jours.

Photo de famille Cojeda
Photo de famille Cojeda

Pour le représentant résident de la Kas, , c’est un plaisir pour la fondation qu’il dirige de contribuer à l’éducation citoyenne des jeunes du pays qui abrite son siège sous régionale. Parce qu’ « Aucune politique socio-économique ne peut aboutir à des résultats satisfaisants s’il n’y a de discipline, de paix et de cohésion sociale ». Aussi, instruire les jeunes sur les valeurs citoyennes et démocratiques reste très important pour des élections locales apaisées. Pour ce faire, il a appelé les participants à s’approprier ces valeurs et à faire preuve d’interactivité durant les deux jours de rencontre.

Tout en rappelant que l’objectif est d’amener les jeunes, toutes les tendances politiques et socioculturelles confondues à banir l’insubordination et intégrer dans leur quotidien les valeurs civiques et démocratiques, surtout en période électorale, Florian Karner a annoncé une série d’activités notamment dans le nord et à l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Sercom Cojeda

Foncier rural : Une transition entre le droit traditionnel et moderne souhaitée

 

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici