, le Conseiller spécial du président de la République chargé des Affaires juridiques, institutionnelles et politiques, s’était prononcé en 2016, sur le troisième mandat d’ et confirmé que la constitution l’en empêchait en 2020. Il avait accordé une interview à Africa 24 que nous retranscrivons, au lendemain des déclarations du Président Ouattara, qui jusque-là, évoque la possibilité de se présenter à un 3è mandat, sans pouvoir avancer le moindre article de la constitution.

Est-ce que cette nouvelle constitution donne la possibilité à Alassane Ouattara de faire un troisième mandat ?

L’article 183 de la constitution dit que la législation en vigueur au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution reste applicable. En d’autres termes, l’article 35 de la constitution de 2000 présageait déjà que le mandat du président de la république était de cinq ans renouvelables une seule fois.

« Alassane Ouattara a pris toute la presse nationale et internationale à témoin de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020 »

Est-ce que le président de la République ne se représentera plus en 2020 ?

Le président de la République, Alassane Ouattara a pris toute la presse nationale et internationale à témoin de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2020. L’article 183 de la constitution cristallise cette position.

A lire aussi : Georges Armand Ouégnin : « Ouattara sait qu’un 3ème mandat est irréalisable en Côte d’Ivoire »

Entre la réconciliation et le référendum quelle est votre priorité ?

Nous avons commencé la réconciliation depuis 2011. Depuis cette date, les ivoiriens et les ivoiriennes qui se regardaient en chien de faïence, ceux qui avaient pris les armes les uns contre les autres ont décidé de se retrouver pour réapprendre à être des frères et des sœurs. Ce processus de réconciliation n’était pas incompatible avec l’élaboration d’une nouvelle constitution.

Karina Fofana