Maires sortants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), à Bingerville et Mathias N’Goan à Cocody, ont perdu les municipales, sous le parrainage du RHDP unifié. Ils avaient pourtant devant eux une belle carrière politique. Ivoire Soir Numérique n°011 du mardi 11 décembre 2018.

Les élections couplées municipales et régionales du 21 avril 2013 ont vu la victoire à Bingerville, de Beugré Djoman (30.90%). Cinq ans plus tard, Beugré Djoman est parrainé (avec ou contre son gré) par le RHDP unifié. Reniant ainsi,  son parti le PDCI, bannière sous lequel il avait été élu maire pour la première fois en 2001.

A lire aussi. Alassane Ouattara : 201 voyages à l’étranger en 7 ans de pouvoir (Ivoir Soir Numérique)

Conséquence : alors qu’il était présenté comme le grand favori du scrutin, il termine troisième des élections avec 21, 84% derrière Jean Ahin, jusque-là peu connu et après le député Issouf Doumbia. Exactement 1305 voix le séparent de ce dernier qui s’est présenté comme candidat indépendant, mais qui était officieusement soutenu par le RHDP.

Après un mea-culpa devant ses militants et sa présence au lancement de la campagne d’adhésion et d’immatriculation des militants et sympathisants du PDCI-RDA le samedi 24 novembre 2018, sa direction était prête à l’accompagner dans son ambition de reconquête la commune.

Pour preuve, après l’invalidation des élections de la commune de Bingerville, une forte délégation conduite par Amah Marie Tehoua a rendu visite au maire le jeudi 6 décembre 2018. Marquant ainsi la volonté de Beugré Djoman de revenir dans sa base. « Le 16 décembre prochain, nous devons penser à l’avenir du PDCI-RDA à Bingerville (…) »

Roxane Ouattara

Accédez à l’intégralité de l’article en téléchargeant l’application pour lire tous les contenus des anciennes et présentes éditions d’Ivoire Soir Numérique. Cliquez sur ce lien