Bonoua : Le vote perturbé, des urnes saccagées

Les élections municipales et régionales se déroulent ce samedi 13 octobre 2018 sur toute l’étendue du territoire national. Et dans plusieurs bureaux de vote le manque de sticker se pose avec acuité. Et cela a entraîné le saccage d’un bureau de vote à

Élections municipales et régionales en Côte d’ivoire du 13 octobre 2018 ont été fortement perturbées à Bonoua une ville du département de , dans la région du Sud-Comoé, située au nord-est de .
En effet, face à ce problème de manque de stickers, les représentants de la ont essayé de trouver des consensus avec les représentants des différents candidats des bureaux de vote mais en vain pour la plupart.


A LIRE AUSSI : Purge des proches de Bédié : Après Adèle N’Djoré, Jean Claude N’Dri viré de la Présidence


Suite à ce problème et avec le manque de communication autour au départ rattrapé plus tard par , président de la CEI à travers un communiqué aux environs de 11 heures 30, l’impatience a eu raison les partisans conduisant déjà à des dérives. Aux alentours de 9 heures, l’on a assisté à des violences dans le centre de l’école Méthodiste où des urnes ont été saccagées entraînant la fermeture de ce bureau de vote.

A LIRE AUSSILes violences électorales en Côte d’Ivoire font un mort à Lakota

Les électeurs refusent de s’associer à ce qui pourrait occasionner une fraude, car pour eux, seuls les stickers authentifient et certifient la validité d’un bulletin. Précisons que le manque de stickers a été constaté également au collège Emmanuel de Bonoua, au collège christ Roi, dans le village de , à Grand Bassam et à selon des témoins.

Karina Fofana

Elections locales du 13 octobre : Tout sur les différentes étapes du vote

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici