Tangbôhô Soro dit Carton Noir

, à l’état civil, âgé de 25 ans alias carton noir est un cyber activiste originaire de Korhogo qui a été arrêté le jeudi 8 novembre 2018, et incarcéré à la () suite à un enregistrement filmé de policiers qui selon lui, s’adonnaient à un ‘’racket’’ de motocyclistes et d’automobilistes en pleine ville.

L’Ong a lancé le mardi février 2019 une action urgente et invite les activistes des droits humain à se joindre à elle afin d’obtenir sa liberté immédiate. Un jeune cyber activiste répondant au nom de Tangbôhô Soro alias carton Noir a été arrêté le jeudi 8 novembre 2018 à Korhogo lorsqu’il était en plein direct sur Facebook. Et pour cause, un enregistrement filmé de policiers qui selon lui ‘’rackettaient’’ les citoyens dans la ville de Korhogo. Depuis ce jour, il a été transféré à Abidjan, précisément à la DST avant d’être incarcéré à la Maison de correction et d’arrêt d’Abidjan (MACA).

Toutes les démarches entreprises par sa mère , chantre à l’église catholique Tadou de Korhogo en vue d’obtenir sa libération son sont restées infructueuses jusqu’à présent. A travers un courrier adressé aux différents activistes des droits humains, Amnesty International les informe du lancement le mardi 5 février 2019 d’une action urgente sur le cas de carton Noir considéré comme une personne en danger.

A lire aussi : Arrestations de Lobognon et de Carton Noir : Pour Amnesty, les dirigeants sont dans une logique de « répression des voix critiques »

En effet l’Ong estime que c’est un cas de violation des droits humains, et invite ses membres, ses sympathisants et réseaux à adresser des courriers au ministère de la Justice et des droits de l’homme de Côte d’Ivoire afin d’obtenir sa libération. Ce genre d’action est mené par Amnesty International pour une personne ou un groupe de personnes en danger. Amnesty International explique que Tangbôhô Soro alias Carton Noir a été arrêté le 8 novembre 2018 à Korhogo, placé en détention et soumis à la torture et, autres mauvais traitement parce qu’il diffusait une vidéo sur Facebook montrant des policiers qui étaient en train d’extorquer de l’argent à des motards.

Notons qu’Amnesty International (AI) est une ONG qui se donne comme missions la défense des droits de l’Homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. L’organisation milite notamment pour la libération des prisonniers d’opinion, le droit à la liberté d’expression, l’abolition de la peine de mort et de la torture et l’arrêt des crimes politiques, mais aussi pour le respect de l’ensemble des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

Karina Fofana