C'est la deuxième hausse de carburant en un mois, en Côte d'Ivoire
C'est la deuxième hausse de carburant en un mois, en Côte d'Ivoire

La tendance est à la baisse au niveau des coûts des produits pétroliers en Côte d’Ivoire au grand bonheur des automobilistes ivoiriens qui ont appris ce jeudi 31 janvier 2019 une baisse du prix du carburant sur la période du 1er au 28 février 2019 notamment le super sans plomb et le gasoil.

Après des hausses exponentielles qui avaient suscité la furia des automobilistes, l’heure est à baisse des prix enregistrés dans ce secteur. En effet, après celui du 1er janvier dernier, une nouvelle baisse du coût du Super a été annoncée par le ministère du Pétrole, de l’Energie et des énergies renouvelables allant du 1er au 28 février 2019.

Dans un communiqué de sa Direction générale des hydrocarbures, en date du 31 janvier 2019, le ministère a présenté ces nouveaux prix des produits pétroliers. Le prix du super sans plomb est passé à 605 FCFA/litre à l’ambiant le 31 janvier 2019 contre 610 FCFA le 1er janvier dernier. Soit une baisse de 5 FCFA. Celui du gasoil est passé à 605 FCFA/litre le 31 janvier 2019 contre 610 FCFA le 1er janvier 2019 ; soit une baisse de 5 FCFA.

Par ailleurs, les prix sont restés inchangés pour le pétrole et les autres produits issus du gaz butane. Une baisse spectaculaire d’autant plus qu’en août 2018, le prix était de 620 FCFA. En effet, depuis le mois d’octobre 2017, le prix du carburant n’avait cessé de grimper au grand dam des ivoiriens. Ainsi, la population ivoirienne a assisté à six bonnes augmentations du prix du carburant en moins d’un an. 570F à 580F en octobre 2017, 580F à 595F en décembre 2017, 595F à 600F en avril 2018, 600F à 610F en août 2018 et 610F à 620F en septembre et 620F à 640F en novembre 2018.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Légère baisse du prix du Super sans plomb

Voici en somme les différentes augmentations qui ont eu lieu en moins d’une année. Allant de ce constat, la baisse de 5F de ce mois de février paraît donc dérisoire selon les consommateurs ivoiriens. « En moins d’une année, nous avons connu de nombreuses augmentations du prix du carburant.

Et nous n’avons pas encore compris jusque-là les raisons. Cette baisse est de la poudre de perlimpinpin à nos yeux. Peut-être qu’elle cache une autre augmentation le mois prochain. Nous restons sceptiques », s’est indigné un automobiliste.

Karina Fofana