Crise au FPI : Les chefs traditionnels de La Mé s’activent pour l’unité du parti

Les chefs traditionnels de ont rencontré le président du Front populaire ivoirien () Pascal Affi N’guessan. Ils ont décidé d’apporter leur contribution afin de mettre fin aux problèmes qui minent le parti. C’était ce mercredi 10 avril 2019.

Les chefs traditionnels de La Mé veulent peser de tout leur poids dans la grave crise du FPI. Selon le porte-parole des chefs traditionnels de la région de La Mé, le retour de l’unité au sein du FPI doit passer par l’humilité, par le dialogue, par l’amour dans la conviction d’appartenir à cette famille FPI. A en croire le chef du village de N’koupé, Ce n’est pas une affaire d’un individu, mais d’une famille, d’une pléthore de personnes qui composent cette famille.

A lire aussi : « C’est consternant de voir Gbagbo se battre pour le fauteuil subalterne du FPI » (Pro-Affi)

Aussi, a-t-il ajouté : « Nous sommes dépositaires des us et coutumes, nous sommes des conservateurs de la paix et de la cohésion sociale, il est tout a fait indiqué pour notre rôle régalien de faire en sorte que les cœurs soient à l’unisson pour que nous puissions arriver à quelque chose de positif pour la famille politique du FPI et pour la Côte d’Ivoire ».

Rappelons que fille de la région et anciennement secrétaire générale du parti a claqué la porte. Selon les proches de , cette dernière a été une des chevilles ouvrières de la rencontre qui a échoué entre et Affi N’guessan. Ce qui a constitué une des raisons de son départ du parti.

Prince Beganssou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici