L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a choisi l’une de ses illustres anciennes pensionnaires comme marraine de la cérémonie de retour des diplômés. La Grande Chancelière de l’Ordre National de Côte d’Ivoire, , a reçu les honneurs de la Fondation de l’UCAD.

Pour la première édition de la cérémonie de retour des anciens, le ‘’Homecoming’’ de l’UCAD, les organisateurs ont choisi la Grande Chancelière de Côte d’Ivoire qui, après avoir fréquenté l’Ecole normale de Rufisque, ville située près de Dakar, a obtenu son premier diplôme universitaire, le Certificat d’études littéraires générales (CELG) à l’, devenue Cheikh Anta Diop en 1987.

Lundi 3 décembre 2018, c’était comme un retour au bercail pour la Grande Chancelière l’Ordre National de Côte d’Ivoire. Devant le Premier ministre sénégalais Mahammad Dionne, du président du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT) du Sénégal, Ousmane Tanor Dieng, du ministre nigérien de l’Intérieur, Mohamed Bazoum, du ministre sénégalais de l’Environnement, Mame Thierno Dieng, Mme Diabaté a revisité son passage à l’UCAD.

Face à un public composé d’universitaires, de diplomates, d’hommes d’affaires, d’étudiants, entre autres, la professeure d’histoire est revenue sur ses années universitaires. D’une voix étreinte par l’émotion, elle a raconté des anecdotes sur son passage à Dakar, où elle a côtoyé l’étudiant Abdou Diouf, futur président du Sénégal, et l’égyptologue sénégalais Cheikh Anta Diop.

Je ne me suis (…) jamais trop éloignée de Dakar et de l’UCAD. (…) C’est ici que mon esprit s’est forgé

Henriette Dagri Diabaté a rappelé avoir ‘’usé ses yeux’’ aux archives de l’Université de Dakar pour rédiger sa thèse d’histoire. Selon elle, cette institution académique est ‘’intimement liée’’ à sa personne. ‘’Etudiante, chercheuse, professeur, responsable politique, je ne me suis (…) jamais trop éloignée de Dakar et de l’UCAD. (…) C’est ici que mon esprit s’est forgé. Le fil, comme une ligne de vie, n’a jamais été coupé. Ni par moi, ni par vous’’, a dit la Grande Chancelière de Côte d’Ivoire.

A lire aussi : Réduction drastique du volume Internet : Orange arnaque-t-elle ses clients ?

L’UCAD a vu passer des milliers d’étudiants africains et d’autres continents, auxquels elle a transmis le savoir dans de nombreux domaines, devenant du coup le ‘’premier maillon d’intégration en Afrique francophone’’, a-t-elle souligné.

Henriette Dagri Diabaté s’est réjouie de voir le retour des diplômés de l’UCAD coïncider avec la célébration du centenaire de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie – l’ancêtre de l’Université de Dakar – dont le parrain, dont les festivités ont pour parrain le premier président de la Côte d’Ivoire, .

’L’occasion ne pouvait être plus solennelle pour magnifier ici l’œuvre colossale du président Félix Houphouët-Boigny, réalisée dans son pays, dans notre région d’Afrique et dans le monde. Son exemple pour la jeunesse africaine doit être connu et médité’’, a ajouté la Grande Chancelière de Côte d’Ivoire.

Les officiels sénégalais ont salué Henriette Dagri Diabaté comme l’une des illustres diplômés de l’UCAD, comme les présidents Félix Houphouët-Boigny, (Mali), (Sénégal) et (Bénin).

Source : Sercom Grande Chancellerie

Henriette Dagri Diabaté à Dakar dans le cadre de l’organisation du Homecoming-Retour des anciens à l’UCAD-DELSI NANU.