Au terme d’une visite de chantier effectuée le mardi 30 octobre 2018 à sur le site de l’échangeur de l’amitié (Echangeur du ), le ministre de l’Equipement et de l’Entretien Routier, a relevé que le taux de réalisation des travaux de l’infrastructure se situe à 33% contre 30% initialement attendu pour cette même période.

Il confirme que le délai de livraison sera tenu. A l’issue de sa visite, Amédé Kouakou dit être satisfait de l’état d’avancement des travaux. «C’est un don du gouvernement du Japon d’environ 28 milliards FCFA. Dont 26 milliards pour les travaux et 2 milliards pour le contrôle.

Je voudrais profiter de votre micro au nom du président de la République et du Premier ministre pour dire infiniment merci au gouvernement japonais qui a décidé d’offrir cet ouvrage aux Ivoiriens. Nous constatons que les travaux avancent très bien. Nous sommes à un taux de réalisation d’environ 33% alors qu’on devait être à cette date autour de 30% », s’est-il réjouit.

Le chantier est prévu durer 36 mois. Nous pensons pouvoir tenir le délai.

A l’en croire, la fondation du chantier est totalement terminée et la plupart des piliers sont sortis de la terre, « le chantier est prévu durer 36 mois. Nous pensons pouvoir tenir le délai. Nous sommes satisfaits. Tout se déroule bien. Il faut retenir qu’il y a 280 Ivoiriens sur les 300 personnes qui travaillent sur ce chantier tous les jours. Il y a 14 Japonais et 10 Européens ».

A lire aussi : Soubré : Quand l’insouciance de l’Etat met en danger la vie des usagers de la route

Et de faire cette assurance, « les Ivoiriens doivent donc savoir que les travaux avancent bien et que très bientôt, avec ce bel ouvrage, le désagrément causé actuellement du fait du rétrécissement de la route sera un vieux souvenir ». Le ministre Amédé Kouakou a promis que les travaux de l’infrastructure sont prévus pour se terminer en octobre 2019. Situé à la jonction des boulevards Vge et De Gaulle, l’ouvrage sera composé de deux plateformes dénivelées.

L’une, dans le sens Treichville-Aéroport et l’autre, dans le sens pont De Gaulle- Aéroport avec des longueurs respectives de 312 et 210,6m. Sur place 300 ouvriers, techniciens et ingénieurs dont 280 ivoiriens travaillent jour et nuit pour la réalisation de l’infrastructure. Le ministre Amédé Kouakou a promis qu’avec cette allure des travaux, le délai pour la livraison de l’infrastructure sera tenu.

Les travaux de l’infrastructure, d’un coût de 28 milliards de francs CFA, sont prévus pour se terminer en octobre 2019. La réalisation de cette infrastructure s’inscrit dans la mise en œuvre d’un programme de dotation de la ville d’Abidjan d’infrastructures nouvelles de qualité, pour une amélioration de la fluidité de la circulation des personnes et des biens.

Karina Fofana

Mauvaise exécution de l’axe Grand-Bassam-N’Zikro : Amedé Kouakou constate la défaillance de l’entreprise mais ne prend pas de sanctions