Elections locales du 13 octobre : Tout sur les différentes étapes du vote

Bureau de vote de la CEI

Pour les élections locales à venir, voici les différentes étapes du vote à suivre lorsqu’un électeur se présente dans le bureau :

Secrétaire 1

La vérification de l’identité de l’électeur

L’électeur présente sa carte d’électeur ou sa nouvelle carte nationale d’identité :

S’il n’a pas retiré sa carte d’électeur lors de la distribution, on vérifie si elle se trouve parmi les cartes d’électeur non distribuées  du Bureau de Vote; si elle s’y trouve, on la lui remet après décharge.

S’il ne dispose ni de carte d’électeur, ni de la nouvelle carte d’identité, il ne peut pas voter (sauf dispositions complémentaires).

A lire aussi : Elections municipales et régionales du 13 octobre 2018 : Tout savoir sur le matériel et les documents électoraux

Si sa carte d’électeur comporte des erreurs matérielles (ex : orthographe de son nom ou de l’âge), il peut voter s’il est sur la liste du BV.

Le Secrétaire examine les deux mains de l’électeur afin de vérifier qu’il n’y a pas de trace d’encre indélébile prouvant qu’il a déjà voté.

Si des traces d’encre sont trouvées, l’électeur ne peut pas voter puisqu’il l’aura déjà fait. Il s’agit d’une infraction grave. Le Président du Bureau de Vote prendra note de son nom et l’électeur sera signalé aux agents des forces de l’ordre.

S’il n’y a aucune trace sur les mains de l’électeur, le Secrétaire vérifie la présence de l’électeur sur la liste d’émargement du bureau de vote.

La vérification de présence de l’électeur sur la liste d’émargement du Bureau de Vote

Si l’électeur a une carte d’électeur ou une nouvelle carte d’identité et figure sur la liste d’émargement, il peut voter.

Si l’électeur a une carte d’électeur ou une nouvelle carte d’identité mais ne figure pas sur la liste d’émargement, il ne peut pas voter.

Secrétaire 2

L’électeur ayant passé l’étape du premier secrétaire en remplissant les conditions de vote, se présente devant le deuxième secrétaire pour recevoir le bulletin de vote.

La délivrance du bulletin de vote à l’électeur

Le deuxième Secrétaire du Bureau de Vote lui remet un (1) bulletin de vote du scrutin plié et déplié au dos duquel, il aura collé un  autocollant à l’emplacement tiré au sort.

Le vote

Muni du bulletin de vote du scrutin, l’électeur se rend seul dans l’isoloir où il peut, dans le secret, effectuer son vote en cochant par une croix la case correspondant à son choix sur le bulletin ou en apposant son empreinte digitale dans la case réservée à cet effet.

Personne n’est autorisée à accompagner l’électeur dans l’isoloir, sauf si l’électeur en fait la demande parce qu’il est dans l’incapacité physique d’accomplir son vote (par exemple parce qu’il est non voyant).

Un électeur qui ne peut  lire, ni écrire ne peut être accompagné, car les bulletins comportent les photos et les symboles des candidats, toute chose lui permettant d’opérer son choix.

Le dépôt du bulletin dans l’urne

L’électeur plie son bulletin de vote dans l’isoloir, sans montrer son choix, avant de sortir, puis le dépose dans l’urne du premier scrutin. S’il est physiquement incapable de le faire seul, il peut se faire aider par un électeur de son choix.

La signature de la liste d’émargement

L’électeur signe en face de son nom sur la liste d’émargement ou y appose  son empreinte digitale :

Si un électeur ne peut ni signer ni apposer son empreinte digitale en raison d’un handicap, l’émargement est apposé par un électeur de son choix, la signature étant alors suivie de la mention : << l’électeur n’a pu signer >>.

Si un électeur refuse de signer, le Président du Bureau de Vote fait inscrire la mention : <<  a refusé de signer >> en lieu et place de sa signature.

Le 1er Secrétaire s’assure que l’émargement ou l’empreinte digitale a été apposée rigoureusement en face du nom de l’électeur dans la colonne adéquate.

L’estampillage de la carte d’électeur

Le 1er Secrétaire appose le tampon << A VOTE >> sur la carte de l’électeur et la lui rend.

Après avoir voté pour le premier scrutin, l’électeur reprend les mêmes étapes pour le second scrutin tel qu’indiqué sur le schéma de l’organisation du BV.

Le marquage à l’encre indélébile

Une fois le deuxième vote effectué, l’électeur trempe une seule fois, pour les deux scrutins, l’index gauche ou à défaut un autre doigt dans l’encre indélébile et sort du Bureau de Vote.

NB : L’encre indélébile doit être agitée toutes les demi-heures pour la rendre plus efficace.

CEI, qui fait quoi dans un bureau de vote ? Tout sur le personnel autorisé

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici