Décidément, les 10 ans de gestion de n’ont pas fini de révéler tous les secrets. Pendant que son procès se déroule à la Haye, son nom est encore cité encore dans un scandale financier cette fois du côté des sénatoriales 2018 aux États-Unis. Une affaire d’exactement 431 452 500 FCFA que la filière café- a versé à Mike Epsy, alors lobbyiste de Laurent Gbagbo et aujourd’hui, candidat dans le .

L’annonce a été faite par , porte-parole de la candidate républicaine Cindy Hyde-Smith, en ces termes. «C’est incroyable qu’il ait été payé presqu’un million de dollars comme agent d’un brutal dictateur de Côte d’Ivoire et il le cache. a représenté quelqu’un qui est inculpé de crime contre l’humanité». Selon lui, en 2011, agissant en tant qu’agent le lobbying pour le compte de Laurent Gbagbo, avait perçu la somme de 750 000 dollars payés sur l’argent du cacao ivoirien sur ordre de l’ex-président.

A lire aussi : Division au FPI : C’est Gbagbo lui-même qui tire les ficelles (Décryptage)

Danny Blanton, a expliqué que selon  » », la chaîne de télévision Fox News, proche des républicains a affirmé que le registre des agents travaillant pour un gouvernement étranger consulter au ministère de la justice démontre que Mike Espy à bien reçu 431 452 500″ 00 FCFA de Laurent Gbagbo et à continuer de travailler pour lui jusqu’à 15 jours de la fin du contrat de 3 mois. La chaîne à affirmé que le candidat à perçu 400 000 dollars soit 232 million 800 mille du cacao ivoirien en janvier 2011 et 3500 dollars le premier mars 2011.

En plus, il a perçu 400 000 dollars du cacao ivoirien en janvier 2011 et 350 000 dollars le 1er mars 2011, en pleine crise postélectorale où Mike Epsy agissait en qualité de lobbyiste, alors que son rival Alassane Ouattara s’était lui aussi attaché des services d’avocats occidentaux. Notons que selon  »Fox News » Mike Epsy a représenté Laurent Gbagbo auprès de l’administration Obama et les Nations Unies et les médias en 2010.

Roxane Ouattara

Exclusif / Simone et Laurent Gbagbo : L’histoire secrète de leur longue rivalité (Acte 1)