va à la retraite. Il n’a pas été débarqué, comme le prétendent certains milieux du Rassemblement des républicains (, parti présidentiel).

L’information est fausse et relève d’un triomphalisme qui dévoile l’ampleur de la déstabilisation morale qui a frappé le camp présidentiel en Côte d’Ivoire, suite au dernier rapport de l’, pointant l’autocratie naissante du pouvoir d’.

Depuis ce lundi 4 septembre 2018, l’information est relayée dans les réseaux du pouvoir. « Jean-François Valette, chef de la délégation de l’Union Européenne () en Côte d’Ivoire, responsable du rapport subjectif contre le président Ouattara et la Côte d’Ivoire, vient d’être débarqué de son poste ». Une communication consolatrice qui tend à présenter Alassane Ouattara comme une personnalité à qui il ne faut pas toucher, sous peine de subir des courroux.

A lire aussi. Voici l’intégralité du rapport accablant de l’UE sur la Côte d’Ivoire (1ère partie)

L’information a le mérite de réjouir les contempteurs du diplomate mais elle est fausse. Le Français Jean-François Valette qui est à la tête de la délégation de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, depuis plusieurs années va à la retraite. Tout simplement et rien d’autre. C’est une simple coïncidence.

Jean-François Valette a 66 ans et va à la retraite, contrairement au triomphalisme des milieux RDR sur son vrai-faux débarquement
Jean-François Valette a 66 ans et va à la retraite, contrairement au triomphalisme des milieux RDR sur son vrai-faux débarquement

Ne le 5 juillet 1952 à Paris, Jean-François Valette a aujourd’hui 66 ans révolus, un âge qui doit lui permettre de faire valoir ses droits à la retraite. Rien d’autre.

Fake news et république autocratique d’Afrique

Le diplomate qui n’est pas le seul auteur du rapport que rejette Abidjan (un autre rapport est d’ailleurs en préparation et à moins que les autorités d’Abidjan ne changent leur méthode de gouvernance, il ne devrait pas être totalement différent de celui d’avril 2018) n’a donc été victime d’aucune pression des autorités ivoiriennes.

C’est l’Allemand Jobst Von Kirchmann qui va le remplacer à la tête de la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire. Ce dernier est attendu en Côte d’Ivoire. En attendant, les proches de Jean-François Valette font savoir que ce dernier est impatient de partir en France, pour profiter de sa retraite. « Il est fatigué et cela se voit depuis quelques mois. Donc rassurez-vous, personne ne l’a débarqué. Les nominations et les limogeages à l’Union européenne ne se font pas comme dans une République autocratique d’Afrique », a ironisé ce diplomate ivoirien, proche de Valette.

Emmanuel Gautier

Rapport accablant de l’UE : Qui est Jean-François Valette, le diplomate français par qui le malheur de Ouattara arrive