Dans une alerte publiée par , le magazine déclare que a remis sa démission à . « Archi faux », rétorque un proche du président de l’assemblée nationale.

« Rien que dans la forme, le président de l’Assemblée nationale ne saurait remettre sa démission au président de la République, pour la simple raison que ce n’est pas celui-ci qui l’a nommé », déclare un conseiller de Guillaume Soro, joint au téléphone par Ivoiresoir.net.

« C’est une question de logique démocratique, qui prend en compte le principe de séparation des pouvoirs. C’est donc archi faux, le PAN Guillaume Soro n’a jamais remis sa démission au président de la République ».

« S’il doit le faire, il le fera devant ses mandants ou devant la représentation nationale, à tout le moins devant le bureau de l’assemblée nationale »

La fausse information, semble-t-il, est née de la dernière rencontre entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. Au cours de cette rencontre, le président Ouattara avait invité Soro à rejoindre le . En réponse celui-ci avait répondu qu’il restait mais pas « RHDP de la pensée unique », un futur parti politique dont il n’avait jusque-là vu aucun texte, ni contour, ni objet, ni ligne politique.

A lire aussi : André Silver Konan : « RDR, attention, vous êtes en train de repositionner Bédié »

La question de la démission de Guillaume Soro avait été abordée au cours de cette rencontre, conformément à la ligne qui veut qu’après « le 26 janvier 2019, si tu n’es pas RHDP, tu libères le tabouret » (dixit ). Cependant, le président de l’assemblée nationale qui clame qu’il n’est pas attaché aux postes, n’a pour autant pas déposé sa démission entre les mains de Ouattara.

« S’il doit le faire, il le fera devant ses mandants ou devant la représentation nationale, à tout le moins devant le bureau de l’assemblée nationale », explique de son côté , directeur de la communication de Guillaume Soro.

Elvire Ahonon