Les acteurs de la filière thon veulent mettre en place des stratégies pour booster leur secteur d’activité. Ils organisent une conférence à cet effet à Abidjan, depuis ce jeudi 27 décembre 2018.

« Repenser la filière thon en Côte d’Ivoire » tel est le thème de la conférence qui va réunir les acteurs  de la filière, ces deux jours. Une rencontre au cours de laquelle ceux-ci vont élaborer des stratégies pour mieux développer leur secteur d’activité. Pour , ministre des ressources animales et Halieutiques, la filière thonière ivoirienne constitue un secteur important aussi bien pour le secteur halieutique, que pour l’économie ivoirienne.

A en croire le ministre, pour impulser son développement, le gouvernement ivoirien a adopté la loi n° 2005-556 du 02/12/2005 instituant le régime d’entreprise franche de transformation des produits halieutiques. Ainsi selon lui : « Elles ont traité plus de 30 000 tonnes de produits, et généré  un chiffre d’affaires de plus de 90 milliards de francs CFA en 2017. Entre 2012  et 2017,  les entreprises  franches ont investi  plus de 7 milliards de francs  CFA  dont 2, 1 milliards pour les années 2016 et 2017 ».

A lire aussi : Lutte contre le braconnage à Anyama : 90 agoutis et 26 perdrix saisis

Par ailleurs, selon Adjoumani : « De 2014 à 2017, les entreprises agréées, au régime franc de transformation  des produits halieutiques, ont commercialisé 86 235 tonnes de produits dont 82 346 tonnes à l’exportation  soit 95% des ventes vers l’union européenne, notamment la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique, ainsi que la Grande Bretagne ».

Pour le président du comité d’organisation, l’adoption de la loi n° 2005-556 DU 02/12/2005, instituant le régime d’entreprise France de transformation des produits halieutiques, l’Etat de Côte d’Ivoire a marqué sa ferme volonté de développer l’industrie de transformation des produits halieutiques fer de lance du secteur de la pêche ivoirienne. Aussi, a-t-il remercié vivement le ministre des ressources animales et halieutiques qui avec clairvoyance a pris l’engagement de promouvoir ce type de régime.

« Le sous-secteur du thon constitue un volet important de l’économie  nationale  en terme de lutte contre le chômage, de création et de maintien d’emplois et d’entrée de devises »

Quant à , le représentant des entreprises du secteur thon, il a exprimé sa gratitude au ministre des ressources animales et halieutiques  pour l’initiative  qui touche directement leur secteur d’activité.

Pour lui, le sous-secteur du thon constitue un volet important de l’économie  nationale  en terme de lutte contre le chômage, de création et de maintien d’emplois et d’entrée de devises.  Car, Ce sous-secteur emploi directement plus de 3500 personnes  dont 70% de femmes et fait vivre plus de 15 mille ménages (…).

Ajoutant : « L’annonce de la tenue de cette conférence sur le thon, nous comble de joie car cette conférence constitue pour nous une plateforme de réflexion pour l’amélioration des conditions d’exercice de notre activité ».

Prince Beganssou