Amadou Gon à : Voici le discours du Premier ministre prononcé à à l’occasion de la cérémonie d’hommage au président ivoirien .

Je suis particulièrement heureux d’être ici à cette journée mémorable à Ferkessédougou, capitale de la région du , à l’occasion de cette importante cérémonie d’hommage au président de la République, SEM Alassane Ouattara.

« Je me réjouis tout particulièrement de la ferveur populaire constatée ce matin, signe de l’attachement des filles et fils du Tchologo au chef de l’Etat et à ses actions considérables de paix et de développement. »

Je voudrais remercier et féliciter l’ensemble des cadres, des populations ainsi que tous les élus pour cette belle et exceptionnelle mobilisation. Merci pour l’accueil chaleureux et fraternel dont nous avons bénéficié ici à Ferkessédougou et merci pour l’honneur que vous nous faites d’être invité spécial représentant la .

Chers frères et sœurs du Tchologo, je voudrais, en votre nom à tous, adresser nos salutations et nos remerciements appuyés à son SEM Daniel Kablan Duncan, vice-président de la République, qui nous fait à tous, l’insigne honneur de présider cette cérémonie. Monsieur le vice-président de la République, votre présence parmi nous ce matin nous rassure et nous démontre une fois encore, votre attachement au président de la République dont vous êtes un fidèle et dévoué collaborateur. Je voudrais également saluer en vous le grand, je dis bien le grand serviteur de l’État de votre pays, de votre patrie, la Côte d’Ivoire. J’associe à ces remerciements l’ensemble des hautes personnalités de l’État ici présentes, notamment les présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement, les membres du corps préfectoral ainsi que les hauts cadres de notre administration. Vous me permettez d’en citer quelques-uns.

Je voudrais, à cet égard, adresser nos vives et chaleureuses salutations au médiateur de la République qui vient d’être nommé par SEM le président de la République, mon cher tonton .

Je voudrais également adresser nos vives et chaleureuses félicitations à Monsieur Jeannot Ahoussou Kouadio récemment élu tout premier président du tout premier sénat de la République de Côte d’Ivoire et fraîchement installé dans ses fonctions ce jeudi 12 Avril 2018 à Yamoussoukro.

Je voudrais saluer la présence remarquée et rassurante de Madame le Professeur Henriette Dagri Diabaté, grande chancelière, notre tantie pour son engagement continu auprès du chef de l’État et pour l’affection particulière qu’elle lui porte.

Monsieur le vice-président de la République, mesdames et messieurs

Le Tchologo, comme vous le savez, est une région chère à notre cœur. Nous y comptons d’illustres aînés, des jeunes frères ainsi que des sœurs.

Mais permettez-moi de saluer en particulier le président de l’Assemblée nationale, Monsieur Guillaume Kigbafori Soro, fils du Tchologo.

Monsieur le président de l’Assemblée nationale, cher jeune frère, merci pour votre message fort de soutien et d’encouragement au président de la République, SEM Alassane Ouattara. envers  qui nous avons tous un devoir incontestable de reconnaissance et de solidarité.

Monsieur le ministre des Affaires présidentielles, cher aîné Ibrahim Ouattara, votre présence ici ce matin, traduit une fois encore votre engagement ferme et votre appui inestimable à la politique de paix, de développement et de rassemblement de votre illustre aîné, le président Alassane Ouattara.

Monsieur le vice-président de la République, mesdames et messieurs, chers frères et sœurs

En cette journée mémorable, il est essentiel de rappeler à chacune et à chacun les grands défis relevés par notre président de la République. Ses actions de paix, de rassemblement et de développement à la Côte d’Ivoire depuis mai 2011 en ont fait une référence mondiale, je dirais incontestable.

Sur le plan économique, sous l’effet conjugué des réformes macro-économiques et sectorielles, le taux de croissance a atteint une moyenne de 9% sur la période de 2012 à 2016 et 7,8% en 2017 en dépit des difficultés que nous avons rencontrées au cours de cette année, soit le taux le plus élevé de la région UEMOA.

« La Côte d’Ivoire, notre pays, est aujourd’hui la 5e économie du monde par sa croissance. Oui ! Et nous devons en être fiers. »

Au plan international, grâce au leadership avéré du président de la République, la Côte d’Ivoire a retrouvé toute sa place dans le concert des nations. Elle se positionne aujourd’hui comme un carrefour privilégié pour les grands événements mondiaux qu’ils soient politiques, économiques ou culturels.

Au plan politique, la vision et la détermination du président de la République Alassane Ouattara renforcent chaque jour davantage notre démocratie. La mise en place des institutions de la 3ème République marquée notamment par la tenue des élections législatives du 18 septembre 2016 et tout récemment des élections sénatoriales du 24 mars 2018 confirment sa volonté de construire une démocratie participative et apaisée.

Au plan social, le président Alassane Ouattara a permis la réalisation prioritaire d’infrastructures d’envergure qui ont permis de changer de façon notable le quotidien des Ivoiriens dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de vie.

L’amélioration constante des revenus du monde paysan par la garantie des prix rémunérateurs aux planteurs notamment pour des spéculations aussi importantes comme le cacao, le café, l’anacarde…

Le relèvement substantiel des salaires des fonctionnaires ainsi que la prise de mesures à fort impact social notamment l’école pour tous, la gratuité ciblée des soins médicaux, l’accès à l’eau potable, l’électricité pour tous…

Dans le Tchologo, cette action du président de la République s’est matérialisée par d’importantes réalisations dans divers domaines,  dans divers secteurs prioritaires. Ce sont notamment dans le domaine de l’éducation, la construction de 121 écoles primaires et la réhabilitation de 8 autres dans le département de Ferkessédougou, Kong et Ouangolo à travers le PPU, le C2D et avec l’appui du conseil régional, la construction de 8 nouveaux collèges et lycées dont le lycée moderne de Ferkessédougou, le Collège moderne de Ferkessédougou, le lycée moderne Dominique Ouattara à Kong entièrement réhabilités.

Dans le domaine de la route, la construction de la route Ferkessédougou-Ouangolo longue de 46km entièrement achevée, la construction en cours de la route Ferkessédougou-Nassian-Kong dont les travaux sont bien avancés et tout à l’heure, le vice-président procédera à la découverte de la plaque du boulevard Alassane Ouattara de cette belle avenue à deux fois deux voies qui a changé complètement la physionomie de Ferkessédougou. Mais aussi, comme vous le savez, la route Bouaké-Ferkessédougou est en cours de réhabilitation et le ministre des Infrastructures économiques était hier sur le chantier pour s’assurer que ces travaux sont en train d’être exécutés. Dans 24 mois, vous aurez une belle route de Bouaké jusqu’à Ferkessédougou.

Dans le domaine de l’eau potable, la réhabilitation de la station d’eau potable de Ouangolo, le renforcement et l’extension du réseau de distribution d’eau potable de la ville de Ferkessédougou

Dans le domaine de l’économie numérique, la couverture de 107 localités par le réseau CDMA c’est-à-dire téléphonie, fax et internet, l’installation de 295 km de fibres optiques de 1400 km reliant Ferkessédougou à Kong, Niellé à Ferkessédougou. La construction de deux bureaux de poste ouverts à Ferkessédougou et à Ouangolo. Deux centres sont en cours de construction à Kong et à Niellé.

Dans le secteur de la santé, la réhabilitation des hôpitaux généraux de Ferkessédougou et Ouangolo, la construction de l’hôpital général de Kong. Ces travaux seront renforcés dans le cadre du 2ème C2D par la réhabilitation du service de santé scolaire de Ferkessédougou, celui de Tiéplé, du centre régional de Ouangolo ainsi que la construction du service de pharmacie de Ferkessédougou.

Dans le secteur de l’énergie, la réalisation de 35 projets d’extension et de renforcement du réseau électrique des départements de Ouangolo, Kong et Ferkessédougou, l’électrification de 79 localités de plus de 500 habitants dans le cadre du programme d’électrification rurale pour un objectif de 140 localités à fin 2018. En outre, le gouvernement ivoirien vient de finaliser l’attribution du marché pour l’installation d’une centrale solaire de 25 mégawatts ici même à Ferkessédougou.

Chers parents du Tchologo, le président a également initié un important projet de transformation locale de nos matières premières agricoles notamment l’anacarde. Ce projet vient d’être soutenu par la Banque mondiale par la signature, le mardi dernier, d’un accord de financement de 100 milliards de francs CFA. La région du Tchologo étant une zone de production importante d’anacarde, bénéficiera de ce projet pour une meilleure valorisation de ses efforts et la création d’emplois pour les jeunes et pour les femmes.

Chers frères et soeurs du Tchologo, populations ivoiriennes rassemblées dans leur diversité, comme vous pouvez le constater, le président Alassane Ouattara est une véritable chance pour la Côte d’Ivoire, une de ces chances que l’on entretient et que l’on préserve comme la prunelle de ses yeux.

Je suis donc heureux de constater par cette mobilisation enthousiaste et exceptionnelle de ce matin que la région du Tchologo ait décidé de magnifier son digne fils, le président Alassane Ouattara, pour son action au sommet de l’État et surtout pour lui apporter un soutien ferme et résolu afin de lui permettre de poursuivre ses efforts pour le développement de notre beau pays.

Grand merci à toutes et à tous pour cette belle leçon de fraternité.

Merci à vous chers frères et sœurs du Tchologo pour vos bénédictions à l’endroit de votre fils.

Merci pour vos prières qui lui ont permis de faire face à toutes les adversités rencontrées depuis le début de sa carrière politique.

Chers frères et sœurs

En cette période charnière de l’histoire de notre pays résolument engagé sur la voie de son émergence, nous devons nous mobiliser chaque jour davantage autour de notre président Alassane Ouattara afin de l’accompagner dans la réalisation de sa noble et grande ambition pour notre chère Côte d’Ivoire.

Nos défis sont encore nombreux. Alors, avec détermination, courage et responsabilité, le moment est plus que venu de militer en faveur de l’Union , l’Union pour la paix et pour la stabilité exemplaire de notre pays.

Notre union a fait et fera notre force. C’est le socle sur lequel doivent également reposer nos ambitions de développement futur. Nous devons rester concentrés et privilégier l’intérêt supérieur de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens.

Oui ! Nous devons travailler ensemble  et dans la confiance pour répondre aux aspirations profondes et légitimes de nos populations car elles ne demandent qu’à vivre mieux et dans la paix pour toujours.

Alors, ne l’oublions jamais. Vous êtes la priorité du président Alassane Ouattara.

A cet égard, le RHDP, notre grande famille politique qui nous a permis de remporter de grandes et belles victoires depuis 2005, doit demeurer le creuset de cette nécessaire conjugaison de nos efforts.

Le devoir de notre génération est assurément de travailler à la consolidation de cette œuvre politique initiée par nos illustres aînés, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié.

Je voudrais saluer leur clairvoyance qui, depuis 2005, nourrit de bonnes ambitions pour l’Union de leur famille politique.

A aucun moment, ils n’ont fait défaut avec l’histoire de leur pays notamment lorsqu’il s’agit de rassembler toutes les forces vives pour relancer le progrès et le bien-être de nos populations à travers des choix politiques avisés.

Le but ultime est bien de préserver la paix, préalable à tout développement.

Le président de la République vient de donne encore une belle illustration de son engagement pour notre pays à travers les importantes décisions prises au cours de la rencontre historique tenue le mardi 10 Avril dernier au palais de la présidence de la République. Cette rencontre a été marquée par un accord politique assorti d’une feuille de route pour la création du parti unifié, le RHDP. La vision politique est donc claire pour l’avenir de la Côte d’Ivoire dans l’Union et la paix.

A cette fin, nous devons travailler sans jamais nous décourager à unir nos forces et nos intelligences pour préserver l’héritage le plus précieux légué par le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, c’est-à-dire la Côte d’Ivoire.

Au milieu de quelques sons de cloche divergents et discordants entendus çà et là, efforçons- nous d’entendre dans la sérénité, la voix de la raison et du cœur qui commande l’Union de toutes les filles et de tous les fils se réclamant de l’héritage politique du président Félix Houphouët-Boigny.

Acceptons de faire preuve de patience et adoptons une démarche pédagogique commune. Le rassemblement au sein du RHDP permettra de préserver nos acquis et de perpétuer l’héritage du bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne.

Je sais que nous y arriverons parce que c’est l’unique voie qui s’offre à nous.

Convaincus que nous sommes, une division serait suicidaire pour tous.

Je compte sur vous, populations du Tchologo pour faire échos de cet appel à la responsabilité, à l’Union, à la paix et a la fraternité autour du président Alassane Ouattara.

Oui ! Nous sommes ici réunis sur la terre de nos ancêtres du Tchologo.

Oui ! Nous sommes ici réunis sur la terre de nos ancêtres du district des Savanes.

Et je me tourne vers les chefs traditionnels pour le dire.

C’est donc à juste titre que nous devons tous prendre l’engagement de nous unir autour de notre aîné, le président Alassane Ouattara.

Oui ! Cet engagement que nous prenons ici et aujourd’hui est consolidé par la présence du vice-président de la République qui incarne, après le président de la République, l’État.

Cet engagement est pris devant lui.

Cet engagement est également pris devant la grande chancelière, notre Tantie, pièce morale pour nous.

Chers frères et sœurs, j’ai une seule question :

Est-ce que vous êtes d’accord avec moi ?

C’est sur cet engagement que je voudrais clore mes propos.

Vive la région du Tchologo

Vive la Côte d’Ivoire

 Vive le président Alassane Ouattara