Blaise Compaoré et kaboré

Selon un article publié ce lundi 15 avril 2019 par . L’ex-président burkinabè , exilé à Abidjan depuis fin octobre 2014 après à la chute de son régime, dans une lettre à s’est dit « disponible » à le soutenir, dans la lutte contre les attaques terroristes.

Selon le journal, cette posture de l’ex-président burkinabè Blaise Compaoré serait une réaction aux sorties médiatiques du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré qui l’avait d’avoir été « complice » avec des chefs Djihadistes qui ont bénéficié sous le règne du Congrès pour la démocratie et le pouvoir (CDP, ex-majorité), de gîte et couvert au Burkina.