Comme dans plusieurs villes ou les élections régionales et municipales du 13 octobre dernier sont contestées, de nombreuses irrégularités ont été constatées lors du déroulement du vote et ensuite par l’annonce des résultats des élections régionales dans le Lôh-Djiboua.

Le candidat du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Monsieur Babli Dominique conteste les résultats annoncés par la et a saisi depuis lors la cour suprême pour l’invalidation des résultats qui donnent son adversaire, Roland Zakpa Komenan du RHPD (rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), vainqueur avec 30,19 % contre 28 % pour lui.

Si Monsieur Babli Dominique, ancien maire de de 1985 a 1990, n’avait pas contesté les elections de 2013 ou il avait été déclaré perdant, cette année il est sur de sa victoire qui a été donné a son adversaire, preuve à l’appui ( les PV signés tiennent lieu pour preuve). Les dépouillements donnaient les scores de 19582 voix pour Babli et 19465 voix pour Zakpa.

Seule la ville de Lakota n’avait pas pu correctement voter car il y’a eu l’intrusion des microbes avec un mort et des endroits ou devaient être des bureaux de vote saccagés et brûlés (Gbahiri, mission catholique) étrangement des endroits favorable au candidat .

A lire aussi : Samy Merhy brandit ses preuves : « Bamba Mamadou, président du BV 3 EPP Lakota 3 a lui même coché 5 bulletins »

Cependant après les dépouillements, Monsieur Dominique Babli a été appelé et félicité par des membres de la CEI locale lui assurant de sa victoire ; quelle ne fut sa surprise d’apprendre à la radio puis au résultat final, la victoire de son adversaire avec 384 points ( des voix sorties de nulle part) avant même qu’on ait fini de dépouiller les votes de Lakota  favorable à Babli mais qui n’avait quasiment pas voter au vu des tueries.

Il détient les PV dont certains n’ont pas été signés par le vice-président de la CEI locale et certains membres qui refusent d’être complices de cette fraude. Monsieur Dominique Babli a fait un recours et espère que le droit sera dit.

Equipe du candidat Dominique Babli

Plateau : Retour sur le hold-up électoral le plus stupide de l’histoire des élections locales (Acte 2)