Me Kossougro Séry
Me Kossougro Séry

Me Kossougro Séry, candidat du PDCI a pris un bain de foule au stade Arouna et au quartier de

Ils ont appelé à la vigilance leurs parents en votant le professeur Djédjé Mady, candidat au Conseil régional du Haut-Sassandra au compte du PDCI et Me Emile Christophe, candidat du PDCI aux municipales à Daloa. « Chers parents, dans quelques jours, chaque  citoyen va s’acquitter de son devoir civique. Où la seule voix de chacun est importante.

A lire aussi : Alphonse Djédjé Mady : son appel à Ouattara

Faites de très bons choix pendant ces élections. Vous savez ce que nous avions fait dans la commune en si peu de temps quand nous étions maire intérim. Moi, j’ai déjà fait mes preuves et vous avez vu et constaté. Il faut savoir distinguer entre la photocopie et l’original. Si vous les confondez, le lendemain, votre photo devient noire. Choisissez la liste PDCI conduite par vos candidats PDCI Djédjé Mady, Zimin et moi Kossougro Sery.

C’est cette liste-là qu’il faut pour le développement de la commune de Daloa et la région du Haut-Sassandra » a dit Me Kossougro Sery, avant de révéler un pan de son programme : « Dès mon retour à la tête de la mairie, je vais construire un Lycée municipal, l’hôtel de ville, l’hôtel les Ambassadeurs, toutes les rues des quartiers seront rouvertes, la construction d’un marché digne de ce nom. Etc.

« Quand la plaie n’est pas finie, on continue de la soigner. Je suis candidat et sortez massivement pour voter notre liste de développement »

Nous sommes une liste de développement, nous avons la clé de développement de Daloa. La ville se meurt, Daloa ne se reconnait plus. Quand un enfant pleure, on le remet à sa mère, donnez-nous Daloa, nous avons le remède de notre enfant qui souffre tant. Oui, des gens diront dans les coulisses et coins, Kossougro Sery est encore candidat et je réponds oui. Quand la plaie n’est pas finie, on continue de la soigner. Je suis candidat et sortez massivement pour voter notre liste de développement ».

Alphonse Djédjé Mady, président sortant du conseil régional, a, pour sa part, demandé également à la population de faire très attention dans le choix des candidats : « Allons à ces élections dans l’union, dans la concorde, dans la fraternité. Notre devoir commun, c’est le développement de la commune de Daloa et la région du Haut-Sassandra.

Nous sommes des frères et sœurs, pendant ces campagnes, évitons les propos provocateurs, des insultes et autres. Soyons vigilants et assurons nos devoirs de citoyens, rassurez-vous que vous vous êtes inscrits sur les listes électorales. Me Kossougro et moi, avons fait nos preuves qui sont visibles. Votez-nous. Pas de palabre afin que nous célébrions notre victoire au soir du 13 octobre ».

Prince Beganssou 

Faible mobilisation pour Babaud Darret, au lancement de sa campagne à Zoukougbeu