Le député N'Guetta Kamanan
Le député N'Guetta Kamanan

Le délégué -RDA de M’Batto 2 N’Guetta Kamanan sort de son silence en s’insurgeant contre Bernard Yao Assandé qui s’est prévalu au titre de secrétaire général de section dans la délégation M’Batto 2 le 2 mars 2019. Il précise être le détenteur de cette fonction depuis 2013. Il fait observer que les 134 secrétaires de section de la délégation de la région du sont en place et en appelle à la vigilance des militants du PDCI-RDA de la région du et de M’Batto 2

N’Guetta Kamanan explique, « le communiqué qui clarifie la situation telle qu’a été commentée le 2 mars estiment que 68 des secrétaires de section du PDCI-RDA de la région aurait rallié le RHDP parti unifié via PDCI-renaissance. Il se trouve que parmi les personnes réunies ce jour au domicile d’un des représentants du PDCI-Renaissance à Bongouanou, un est ressortissant de la sous-préfecture de Tiémélékro en la personne de Bernard Yao Assandé qui s’est prévalu ce jour-là du titre de secrétaire général de section dans la délégation M’Batto 2 ».

« C’est pourquoi en plus du communiqué qui a été fait par l’ensemble des délégués départementaux du Moronou je voulais préciser que monsieur Bernard Yao Assandé n’est nullement secrétaire général de section dans la délégation M’Batto 2, j’en suis le délégué depuis 2013. Et donc je puisse assurer les militants, l’opinion nationale et internationale de ce que Bernard Yao Assandé n’est pas secrétaire de section dans la délégation M’Batto 2 », a-t-il clarifié.

A lire aussi : Un pied au PDCI-Renaissance, un pied au RHDP : Bédié menace d’exclure définitivement Duncan, Achi, Ahoua N’Doli, Donwahi…

A en croire le délégué PDCI-RDA de M’Batto 2, « les 134 secrétaires de section de la délégation de la région du Moronou sont en place. Il n’y a pas un seul qui soit parti ailleurs. Nous continuons notre travail de sensibilisation pour assurer la cohésion des militants et des militantes autour du président Henri Konan Bédié dans la région du Moronou » et d’avertir, « en tant que délégué de M’Batto, c’est de dire que nous sommes dans une période où tous les moyens sont bons pour la désinformation, par la falsification, par la manipulation de mobiliser des citoyens à des fins politiques en narguant des propos qui ne correspondent pas souvent à la réalité ».

« Nous appelons nos militants, militantes et sympathisants du PDCI-RDA dans la région de M’Batto 2 et dans la région du Moronou de rester vigilants et de rester dans la cohésion écoutant les mots d’ordre du président Henri Konan Bédié pour faire bloc autour de lui », a-t-il terminé. Notons que le PDCI-Renaissance du vice-président Daniel Kablan Duncan avait présenté 68 secrétaires de section du PDCI-RDA qui s’étaient ralliés le samedi 2 mars 2019, à l’occasion d’une rencontre à Bongouanou où les organisateurs prétendaient compter plus de 200 délégués du PDCI-RDA venus des trois départements du Moronou, Bongouanou, M’Batto et Arrah comme des dissidents du PDCI.

Les échanges avaient eu lieu au domicile de Théophile N’Doli Ahoua, l’inspecteur général d’Etat et en présence de ce dernier, « l’Inspecteur général d’Etat nous a instruits sur le bien-fondé du mouvement PDCI-Renaissance. C’est un mouvement qui prône la paix. Il nous a rappelé tous les efforts qui ont été faits afin que le PDCI-RDA ne se retire pas de la grande famille des houphouetistes. Nous avons toujours considéré Ahoua N’Doli comme notre guide dans la région du Moronou. Nous avons donc décidé librement de le suivre dans le PDCI-Renaissance à l’effet de consolider le RHDP autour du Président Alassane Ouattara », avait indiqué celui qui s’était présenté comme le secrétaire de section PDCI-RDA M’Batto 2, Bernard Yao Assandé.

Karina Fofana