Le président en visite d’Etat en Chine, a procédé, ce samedi 1er septembre 2018, à la place , à Beijing (capitale), au dépôt d’une gerbe de fleurs au monument aux Héros du Peuple. Une image que bien d’Ivoiriens auraient voulu voir à Abidjan, où un monument aux martyrs existe mais a été démantelé depuis le 11 avril 2011, date de la chute de Laurent Gbagbo.

Le chef de l’Etat, qui était accompagné de la première dame et de nombreux ministres qui ont effectué le déplacement avec lui en Chine, a été accueilli à la place Tian’anmen par des autorités politiques et administratives chinoises.

Après les hymnes nationaux et les honneurs militaires, Alassane Ouattara a déposé une gerbe de fleurs, aux couleurs du drapeau ivoirien, au monument érigé en la mémoire des martyrs qui ont donné leur vie pour la lutte révolutionnaire du peuple chinois lors des 19e et 20e siècles.

A lire aussi : Hadj 2018 : Ouattara confirme avoir bel et bien été invité par le roi Salmane

La Place Tian’anmen doit notamment sa célébrité aux nombreux événements qui s’y sont déroulés dans l’histoire chinoise, dont des changements de gouvernements. L’un des derniers événements mondialement connus est le massacre de la place Tian’anmen, ainsi appelé du fait de l’épicentre des contestations estudiantines, entre avril et juin 1989. Les tueries, lors de ces contestations qualifiées d' »émeutes contre-révolutionnaires » par le pouvoir communiste chinois d’alors, avait fait officiellement 200 morts, 10 000 selon des télégraphes de chancelleries européennes.

Place Tian’anmen et monument aux martyrs d’Adjamé

En Côte d’Ivoire, un monument aux martyrs a été érigé à Adjamé, sous le pouvoir de Laurent Gbagbo. A l’avènement d’Alassane Ouattara, celui-ci a été démantelé, pour des raisons liées à la superstition d’anciens seigneurs de guerre alliés au pouvoir qui y voyaient un espace d’enfouissement d’entités mystiques. Il n’existe donc aucun espace dans la capitale abidjanaise, qui puisse symboliser le martyre du peuple ivoirien, dans sa lutte pour les conquêtes démocratiques, depuis le temps de la colonisation.

En octobre 2011, alors que les blessures de la crise postélectorale qui avait fait 3000 morts étaient encore profondes dans les deux camps ennemies, Alassane Ouattara avait organisé une cérémonie d’hommage aux victimes de son camp, à Abobo, fief de la contestation anti-Gbagbo. Depuis lors, les victimes de tous les camps attendent meilleur hommage.

En Chine depuis le 28 août 2018, Alassane Ouattara aura un entretien avec le premier Ministre chinois , le dimanche 02 septembre 2018. Il  visitera la . Officiellement, Alassane Ouattara est toujours en vacances et compte bien faire de cette visite en Chine, aussi bien un moment d’éco-diplomatie que de tourisme.

Emmanuel Gautier

Ouattara de retour de la Mecque, dans la nuit : La sécurité bloque les voies depuis l’après-midi