L’alliance du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix () est une pilule difficile à avaler pour certains militants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire () de l’Agnéby Tiassa. Ils l’ont exprimé lors d’un échange avec le ministre , le samedi 10 juin 2018.

« Les militants PDCI de l’ ont été lésés » Lors des échanges, les militants de l’, dans leur plus grande majorité, ont soulevé des problèmes dans la gestion de l’alliance RHDP. Ils ont estimé que dans le partage du gâteau (selon leur propre expression) les militants du PDCI ont été quelque peu oubliés. « Dans quelle famille ça va chez certains et ça ne va pas chez d’autres. Nous sommes d’accord pour le RHDP mais il faut revoir notre collaboration », ont lancé des intervenants. « Les richesses sont mal distribuées, nous avons été lésés lors du partage du gâteau », ont fait savoir des militants.

A lire aussi: « Bédié a signé pour marquer la volonté du PDCI d’aller à la création du RHDP » (Patrick Achi)

« De grâce, des rancœurs existent, des insuffisances existent mais l’injustice vaut mieux que le désordre ». Donc le message d’un Rhdp fort, le message de l’accord politique pour la mise en place d’un Rhdp unifié a son sens pour la Côte d’Ivoire et celle de nos enfants avance « 

Pour apaiser les cœurs remontés à bloc, le ministre leur a dit: « De grâce, des rancœurs existent, des insuffisances existent mais l’injustice vaut mieux que le désordre ». Donc le message d’un RHDP fort, le message de l’accord politique pour la mise en place d’un RHDP unifié a son sens pour la Côte d’Ivoire et celle de nos enfants avance », a encore souligné le vice-président Patrick Achi.

Il a invité les militants à aller dans ce sens et surtout exhorté les membres du Bureau politique du PDCI-RDA à soutenir le président Bédié dans sa vision. « Nous allons aller le dimanche prochain au Bureau politique pour donner notre appui dans la direction qu’il a donnée dans les accords qu’il a signés afin que nous lui disions tu ne pourras jamais nous conduire en erreur.

Je ne crois pas que le président Bédié puisse se lever et nous guider vers un chemin dont il n’a pas l’intime conviction. Je veux qu’on continue de lui faire confiance. Je vous demande de continuer à le suivre et je ne pense pas qu’il nous amènera à l’erreur », a-t-il déclaré.

Elvire Ahonon

Tiken Jah à propos du parti unifié RHDP : « C’est un mariage forcé qui aura des répercussions sur la paix »