Kobenan-Kouassi-Adjoumani

Un atelier de revue de la feuille de route pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants en Afrique de L’ouest se tient à Abidjan depuis ce mardi mars 2019, pour prendre fin le mercredi 7 mars 2019. Nous vous proposons l’allocution du ministres des Ressources animales et halieutiques, .

C’est un honneur pour la Côte d’Ivoire notre pays, d’abriter cet atelier de haut niveau regional sur la « Revue de la feuille de route pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants en Afrique de l’ouest ».

Je voudrais, au nom de so Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, et au nom du Premier Ministre chef du gouvernement, vous souhaiter le traditionnel « Akwaba » en terrace ivoirienne. Et nous mesurons la confiance et tout l’honmeur fait à la Côte d’Ivoire d’abriter cet important atelier de formation.

Mesdames et messieurs; le secteur de l’élevage occupe une place importante pour chacun de nos pays en raison de sa contribution à la sécurité alimentaire, à la lutte contre la pauvreté, à l’amélioration des revenus des ménages et à la création d’emplois. C’est pourquoi la promotion de cesecteur constitue une priorité pour nos gouvernement.

Ainsi, le gouvernement ivoirien s’est doté du Plan stratégique de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (PSDEPA), qui vise à favoriser une croissance des ressources animales et halieutiques à fort impact sur l’indice de développement humain; c’est-à-dire, un élevage compétitif, respectueux de l’environnement et porté par des filères professionnelles.

A lire aussi : Grève du 12 novembre : Ce que les vétérinaires et agronomes reprochent à Adjoumani et à Sangafowa

Cependant, ces ambitions sont Considérablement contrariées non seulement par la fréquence des maladies animales dont beaucoup sont à n’était endémique dans nos pays, et d’autre part, par la faiblesse de nos systèmes de surveillance épidémioligique et de notre capacité de riposte.

C’est pourquoi, la surveillance, la detection précoce et la riposte adéquate contre cette maladie restent des passages obligés pour un véritable développement des élevages des petits ruminants dans notre région.

Mesdames et messieurs

La peste des petits ruminants est endémique dans les pays de l’Afrique de l’ouest. Après sa première apparition mondiale en Côte d’Ivoire en 1940, elle continue d’engendrer chaque année dans notre pays une vingtaine de foyers occasionnant la mort de milliers d’animaux.

Cette maladie contagieuse constitue par son développement rapide une véritable menace pour notre cheptel et par conséquent pour notre sécurité alimentaire, la résilience des populations tributaires de cette activité et aussi, la possibilité d’emploi des jeunes dans ce secteur d’activité.

« l’adoption de la feuille de route pour le contrôle et l’éradication de la Peste des petits ruminants (PPR) pour les pays de l’Afrique de l’ouest au Sénégal en 2016, constituent des espoirs pour nos populations »

C’est pourquoi, l’adoption en 2015 en Côte d’Ivoire du programme mondial pour son élimination en 2030, ainsi que l’adoption de la feuille de route pour le contrôle et l’éradication de la Peste des petits ruminants (PPR) pour les pays de l’Afrique de l’ouest au Sénégal en 2016, constituent des espoirs pour nos populations et notre région ouest-africaine.

Mesdames et messieurs,

Je me réjouis donc que l’atelier de ce jour examine la feuille de route, notamment les progrès réalisés par les différents pays africains afin d’orienter de falcon adéquate les actions à mettre entre oeuvre pour atteindre notre objectif commun.

Vous comprendrez le prix que j’attache personnellement aux résultats de vos travaux qui permettront entre autres de mieux connaître la situation de la région en matière de lutte contre la Peste des petits ruminants, de partager les expériences entre différents pays présents, et surtout de formuler une stratégie de mobilisation des ressources, car le financement nécessaire à la mise en oeuvre efficiente des plans de lutte demeure un défi majeur. Et sur ce point, je me réjouis de pouvoir encore compter sur nos partenaires, en l’occurrence les organisateurs de cet atelier à savoir, la , l’, l’ et la .

« La Côte d’Ivoire s’est dotée d’un plan national basé sur le programme mondial de lutte contre la peste des petits ruminants »

La Côte d’Ivoire s’est dotée d’un plan national basé sur le programme mondial de lutte contre la peste des petits ruminants. Et je saisis cette opportunité pour remercier monsieur le premier ministre de Côte d’Ivoire, chef du gouvernement, monsieur qui s’est résolument engagé à accompagner la lutte contre cette maladie grave par financement de campagne de vaccination de masse, qui constitue une partie du plan national.

J’exprime également la profonde reconnaissance du gouvernement de Côte d’Ivoire à chacun de nos partenaires pour leur implication dans l’amélioration de la santé et du bien être animale du cheptel de l’Afrique. Je vous demande de transmettre à vos institutions respectives, l’infinie reconnaissance des pays bénéficiaires de ce programme.

Mesdames et messieurs,

Je ne saurais finir mon intervention sans féliciter monsieur Félix N’Guemi, fonctionnaire à la FAO qui par son expertise a favorisé la mise en place du groupe des amis représentants permanents pour la lutte contre la PPR à Rome. Il est aussi rapporté que monsieur Félix N’guemi a également facilité l’obtention d’appui des institutions onusiennes en faveur de la Côte d’Ivoire à travers notre représentation permanente auprès de la FAO, du et du .

C’est pourquoi, la Côte d’Ivoire n’a pas hésité, à la demande de notre ambassadeur, son Excellence monsieur Seydou Cissé, d’accorde une distinction particulière à cet expert don le lobbying au bénéfice de notre pays, n’est plus à démontrer. Je procéderai donc la remise de sa distinction.

C’est sur ces félicitations à monsieur N’guemi, et formulant mes voeux de pleins succès à vos travaux et en vous souhaitant un agréable séjour en terre ivoirienne, que je déclare ouvert « l’atelier de revue de la feuille de route pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants en Afrique del’Ouest ».

Je vous remercie.