Haute direction du MFA tendance Moutayé
Haute direction du MFA tendance Moutayé

A la suite de l’interview de Rémi Ebrin dans le quotidien , la haute direction du parti Mouvement des Forces d’avenir (), tient à recadrer les choses. Le président du parti ne se reconnaît nullement dans les propos de Monsieur Ebrin. Ci-dessous la déclaration.

Dans une interview publiée par le quotidien Soir info, dans sa parution du mercredi 27 mars 2019, monsieur Ebrin Yao Rémi affirmait et nous citons : «le MFA en tant membre fondateur du en 2005 à Paris, … C’est pourquoi  depuis une semaine, un certain nombre de cadres des trois tendances se sont retrouvés pour dire trop c’est trop, il faut aller à la réconciliation par la mise en place d’un comité adhoc qui aura pour mission de rencontrer et sensibiliser …afin d’aller à des élections libres. » Fin de citation.

Le Ministre Azoumana Moutayé, Président élu du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), tient à informer ses militantes et militants, l’opinion nationale et internationale qu’il ne se reconnait nullement dans les propos de Monsieur Ebrin Yao Rémi à qui, il n’a jamais accordé d’audience depuis sa rentrée en dissidence le 26 août 2017. Le Président Azoumana Moutayé rappelle que Monsieur Ebrin Yao Rémi est poursuivi pour usurpation de titre et faux et usage de faux et que cette affaire est toujours pendante devant le tribunal.

A lire aussi : Lutte contre le chômage : Azoumana Moutayé octroie 2000 bons de formation en agriculture à des jeunes

Le Président Azoumana Moutayé, porte également à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le MFA ne fait partie du RHDP unifié et qu’il n’est mêlé ni de près, ni de loin aux supposées tentatives de conciliations entreprises par le sieur Ebrin Yao Rémi. Ces présupposées actions ne sont que œuvre de son esprit.

Le Président Azoumana Moutayé, appelle les militantes et militants du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) à demeurer serein et vigilants et  rester toujours à l’écoute des mots d’ordre du Parti qui continue son implantation et sa redynamisation en vue des échéances électorales de 2020.

La Haute Direction du Parti