L’heure de se « peser » semble être arrivée au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (). Ce jeudi 9 août 2018, avait convoqué une réunion avec les ministres et élus, pour voir qui lui restait loyal et qui entrait en rébellion. En définitive, le vice-président Duncan et 4 ministres se rebellent contre Bédié. Mais pas seulement eux.

Assisté de certains de ses vice-présidents dont Gaston Ouassenan Koné, Amah Téhoua, Emile Constant Bombet, Charles Konan Banny, de son secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, de son directeur de cabinet, Lenissongui Coulibaly et de son porte-parole, Narcisse N’Dri, Henri Konan Bédié a eu plusieurs rencontres, ce jeudi. Une activité intense à laquelle il n’avait jusque-là pas habitué ses troupes.

A lire aussi. Bédié rompt définitivement avec Ouattara et annonce la création d’une nouvelle plateforme

Combatif, le vieux président du PDCI a d’abord reçu des élus enthousiasmés, amenés par les Alphonse Djédjé Mady, président de la région du Haut Sassandra, Donatien Beugré, président de la région de San Pedro, Hubert Ehouman Boko, de l’Indenié-Djuablin, Marius Sarr Bohé, de la région du Cavally, Véronique Aka, de la région du Moronou…

« Du côté des institutions, le vice-président Daniel Kablan Duncan et son fidèle compagnon, Théophile N’Doli Ahoua, président de l’Inspection générale d’Etat, ainsi que le gouverneur Robert Beugré Mambé, étaient absents »

« Il nous a dit très clairement que nous partons à ces élections régionales et municipales en confédération PDCI. Il a vraiment insisté là-dessus. Et c’est ce que nous devons retenir. Il nous a mis en mission pour ces élections pour le compte du PDCI-RDA. Nous prenons cela comme une feuille de route. Nous sommes donc envoyés en mission par le président de notre parti pour remporter les élections pour le PDCI-RDA. Cela nous galvanise à aller sur le terrain », a confié à la presse Jean Kouassi Abonouan, président de la région du Gbêkê.

Duncan et 4 ministres se rebellent contre Bédié

Bédié a par la suite eu la rencontre très attendue avec les ministres et présidents d’institution PDCI. Jeannot Ahoussou-Kouadio, président du sénat, Charles Koffi Diby du conseil économique et social, Patrick Achi, secrétaire général de la présidence, pour le compte des institutions, étaient présents.

Du côté des ministres, l’on a noté la présence de Thierry Tanoh (premier à arriver), de Jean Claude Kouassi, d’Albert François Amichia, de Fofana Siandou, d’ Aka Aouélé et d’Alain Richard Donwahi. Les ministres absents étaient Raymonde Goudou-Coffie, Kobenan Kouassi Adjoumani, Félix Anoblé et Paulin Claude Danho. Ce dernier était l’invité de la RTI, pour une émission en direct à partir de 19h.

Du côté des institutions, le vice-président Daniel Kablan Duncan et son fidèle compagnon, Théophile N’Doli Ahoua, président de l’Inspection générale d’Etat, ainsi que le gouverneur Robert Beugré Mambé, étaient absents. Ce dernier se serait excusé.

Outre ces rencontres, Bédié a eu aussi des entretiens avec les maires, députés et sénateurs issus du PDCI. Un même message : la rupture avec le unifié d’Alassane Ouattara.

Elvire Ahonon

André Silver Konan : « RDR, attention, vous êtes en train de repositionner Bédié »