Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé mercredi 17 Octobre 2018 à Abidjan-Cocody, , le maire sortant conteste les résultats.

«1 mort, deux policiers blessés, 1 car brûlé et le chauffeur porté disparu, 14 urnes saccagées, 8 personnes interpellées, 29 machettes saisies, des menaces sur ma famille également sur mes représentants dans les lieux de vote, , président du bureau de vote 3 de EPP 3 a lui même coché 5 bulletins de vote et les a mis dans l’urne. Il a été interpellé par le représentant du candidat PDCI», telles sont les irrégularités qu’a énuméré Samy Merhy, candidat déclaré perdant des élections de .
Selon lui, toutes ces irrégularités devraient suffir à annuler les élections à Lakota.

A lire aussi : Un mort au couteau à Lakota : Le candidat du RHDP et le maire sortant s’accusent

Il a ajouté que des menaces sur son entourage et sa personne lui ont fait quitté la ville de Lakota avant la fermeture des bureaux de vote. «Je m’étonne des résultats proclamés par la vu que je n’ai signé aucun PV. Les menaces et intimidations m’ont fait quitter la ville aux environs de 14h00 », a-t-il expliqué.

Poursuivant, Samy Merhy a fait savoir que depuis le début de la campagne, il avait dénoncé le rapprochement entre , candidat RHDP et , représentant de la CEI locale. « La responsabilité de la CEI dans ces violences est criarde. Nous l’avons interpellé, avant pendant et après les élections», s’est indigné Samy Merhy.

Les élections municipales dans la commune de Port-Bouët et dans le Département de Facobly ont été annulées par la CEI à cause des irrégularités dans le déroulement du scrutin du 13 octobre. Les élections dans ces deux circonscriptions doivent être reprise au plus tard un mois. La date sera fixée en conseil des ministres.

Roxane Ouattara

Guikahué : « Samy Merhy voulait nous berner, le PDCI aura un candidat à Lakota »