Le colloque international en hommage au Professeur Simon-Pierre Ekanza, Professeur titulaire d’histoire, chevalier des palmes académiques du Cames a débuté ce mercredi 13 février 2019, à l’. Une cérémonie organisée en son honneur pour le remercier pout tout le travail accompli dans le monde universitaire.

C’est une salle de l’amphithéâtre A de l’université Félix Houphouët-Boigny bondée d’étudiants, de professeurs ainsi que des amis et parents qui a accueilli l’ouverture du colloque en Hommage à Simon-Pierre Ekanza. « Aujourd’hui, le professeur Simon-Pierre Ekanza nous donne l’occasion de lui rendre hommage de son vivant et lui dire haut et fort (…) tout ce qu’il a pû construire pour la Côte d’Ivoire. C’est environ une soixantaine de professeurs d’université qu’il a formé, le quart de l’administration de la diplomatie, les enseignants des universités étrangères, du Gabon, du Cameroun, de Guyane (…) etc… Et c’est ensemble un hommage africain, européen, un hommage international que nous voulons rendre à un homme (…) », a déclaré , le vice-président du comité d’organisation.

 Pour , le président du comité d’organistaion : « Nous sommes en effet dans cette salle de l’amphithéâtre A de l’université Félix Houphouët-Boigny pour célébrer, pour magnifier, pour exprimer à l’endroit d’un homme le professeur Simon-Pierre Ekanza, toute notre affection (…) et aussi toute notre reconnaissance pour ce qu’il a fait pour nous. Aussi, a-t-il informé l’assistance qu’il fait partie de ceux que l’éminent professeur a formé ».

A lire aussi : Attaques contre le Cames : « Il n’y a que nous, bénéficiaires des grades du Cames, pour défendre ce Label » (Pr Victor Topanou)

Cérémonie rehaussée par la participation de certains professeurs venus des pays de la sous-région dont le Professeur Théodore Gayibor qui s’est exprimé en ces termes : « Il est bon que soient honorés d’une manière toute particulière ceux qui par la qualité des services rendus tant à la communauté nationale qu’internationale. Le professeur Simon-Pierre Ekanza est de ceux-là. Raison pour laquelle je voudrais exprimer toute ma gratitude à la communauté universitaire Ivoirienne d’avoir organisé cette cérémonie en son honneur ».

Quant à Théophile Ahoua N’doli, l’inspecteur général d’Etat et parrain de la cérémonie, pour lui, c’est un grand plaisir d’être associé à cet élan de reconnaissance du monde universitaire à l’honneur du professeur Ekanza. Le professeur a en retour, salué tous les professeurs venus du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Togo (…) et les assurés de sa sensibilité à leur amitié, sans oublié les étudiants venus nombreux pour l’occasion. « Je félicite et adresse mes remerciements tout particuliers pour son savoir-faire et son abnégation », a-t-il lancé au comité d’organisation.

Ce colloque prendra fin le vendredi 15 février 2019, et les actes issus de celui-ci seront publiés gratuitement par le secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de Yamoussoukro, le Professeur Jean-Noël Loukou.

Prince Beganssou