Jérôme N’guessan, l’ex-cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (), a déposé à la direction du , une assignation en annulation du congrès extraordinaire du 15 octobre 2018.

Après la radiation du rôle dans le procès en annulation des résolutions du bureau politique du PDCI, introduit par Jérôme N’Guessan, celui-ci n’en démord pas. Il a encore assigné le parti septuagénaire en justice pour l’annulation du congrès extraordinaire qui s’est tenu à le lundi 15 octobre 2018.

A lire aussi : Urgent / Jérôme N’Guessan oblige Bédié à convoquer (enfin) un conseil extraordinaire du PDCI

La première affaire étant encore pendante dans la mesure où le plaignant ne s’est pas présenté au tribunal le jour de l’audience, cette procédure vient s’ajouter maintenant à celle relative à l’annulation du congrès extraordinaire. Si cette action de Jérôme N’Guessan venait à aboutir, la réunion du congrès et toutes les décisions qui ont été prises au cours de cette réunion seraient donc annulées.

Rappelons que le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et Jérôme N’guessan ont fait l’objet d’exclusion temporaire de toutes les instances du parti d’Henri Konan Bédié, à ce congrès extraordinaire.

Prince Beganssou

Exclusif / Côte d’Ivoire : La justice annule toutes les plaintes contre le PDCI après les menaces de Bédié