La victoire de Jean-Louis Moulot, maire déclaré élu par la CEI centrale, a été annulée à Grand-Bassam, par les juges de la chambre administrative de la cour suprême, ce vendredi 30 novembre 2018.

C’est une victoire importante pour le maire sortant Georges Ezaley qui n’avait eu cesse de dénoncer un hold-up électoral. Grand-Bassam a été, en effet, la seule localité où la CEI locale avait été incapable de proclamer les résultats officiels, laissant le soin à la CEI centrale de le faire.

A lire aussi : Ezaley : « En 2001 j’ai perdu et j’ai accepté, mais là, ils ont fabriqué des résultats et c’est inacceptable »

La défaite du PDCI face au RHDP, proclamée par la CEI centrale, avait mis le feu aux poudres sociales dans la cité balnéaire. Les deux candidats auront donc la latitude de s’affronter à nouveau dans les urnes.

Elvire Ahonon

Exclusif / Grand-Bassam : Un témoin oculaire raconte comment la victoire d’Ezaley a été volée