Dans un communiqué en date du 8 août 2018, l’ex-président , avait annoncé le retrait du du processus de mise en place du parti unifié . Ce communiqué faisait suite à une rencontre que le Président du RDA avait eu le même jour avec le Président de la République, Son Excellence Monsieur , Président du RHDP, dans le but de relancer le processus de création du parti unifié RHDP.

Depuis cette date, jusqu’à son communiqué du mercredi 28 novembre 2018, le logo du PDCI-RDA était toujours visible sur celui du , formation dont il ne se reconnait plus. Un communiqué du bureau exécutif du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a eu lieu le mercredi 28 novembre 2018. Elle annonce le congrès constitutif du parti au cours du mois de janvier et la nomination d’Amadou Gon Coulibaly à la tête du directoire.

Sur les entêtes du document de ce communiqué, le logo du parti d’Henri Konan Bédié était toujours perceptible au grand dam de ses militants alors qu’il a annoncé officiellement son retrait du RHDP unifié, le 8 août 2018. Certains de ses candidats utilisent à tort ou à raison le logo du RHDP ancien au sein duquel, est inscrit le logo du PDCI dans leurs activités.

Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Parti septuagénaire était monté au créneau pour dénoncer l’utilisation frauduleuse du logo de son parti. « Il n’est pas normal que les militants du RHDP, Parti unifié continuent d’utiliser notre logo pendant leurs activités. C’est fait dans l’intention de tromper la vigilance des militants », avait-il dénoncé. En effet, dans le logo du RHDP unifié utilisé lors de l’assemblée générale constitutive du 16 juillet 2018 celui du PDCI n’y apparaissait pas, pour la bonne et simple raison que ce parti n’est pas membre fondateur.

A lire aussi : Faut-il en rire ou en pleurer ? Le juge des référés Amouroulaye Cissoko se déclare incompétent dans l’affaire du logo du PDCI

Mais miracle, le 25 juillet 2018, le logo du PDCI réapparaissait, or aucun développement nouveau ne justifiait cette réapparition. Pire, le 8 août, Henri Konan Bédié s’était retiré de l’accord qu’il avait signé le 12 avril, de sorte que lui opposer cette signature aujourd’hui, c’est faire simplement preuve de mauvaise foi.

Répondant à la question de ce qu’il ressentait quand l’ex-président Bédié était allé dire au président Alassane Ouattara que s’en était fini pour le RHDP parti unifié, Félix Anoblé, actuel maire de San-Pedro disait ceci, « je reste un peu sceptique. Je pense que si le Nouveau réveil a publié que le PDCI ne fait plus partie du RHDP, et que le RHDP parti unifié est fini, je pense qu’il y a un peu plus la volonté d’autres personnes à l’intérieur du communiqué que j’ai lu plus que celle du président Henri Konan Bédié ». Et de faire cette précision, « En clair sans mettre en doute ce communiqué, je crois qu’on est allé un peu trop loin dans les propos qu’on a attribués au président Bédié ».

En effet, après la décision de la Cour suprême, le PDCI-RDA avait saisi le juge de référé à l’effet d’interdire l’utilisation de ses insignes par des candidats autres que ceux parrainés par le parti lors des élections locales du 13 octobre. Cette énième action du parti septuagénaire sur l’utilisation « frauduleuse » de son logo intervenait après que la Cour suprême ivoirienne, saisie, se soit déclarée incompétente à statuer sur ce dossier. « Le PDCI a saisi la Chambre administrative de la Cour suprême. Mais surprise, la Cour suprême s’est déclarée indépendante », expliquait .

Or certains cadres du Rassemblement des républicains (RDR) clamaient haut et fort que c’était parce que le parti d’Henri Konan Bédié n’avait pas acté son retrait du groupement politique. C’est chose faite depuis le 8 août 2018 mais jusque-là le RHDP unifié persiste dans l’autocratie.

Karina Fofana

Utilisation du logo PDCI : « Cette propension à l’autocratie ne sert ni Ouattara, ni notre démocratie » (André Silver Konan)