Au nombre des responsables d’organes de presse et journalistes reçus par le président hier à dans le cadre d’un déjeuner (désormais institutionnel) du nouvel an, était , directeur général et éditorialiste du journal «  », le quotidien gouvernemental.

L’homme qui, depuis des mois, écrit des éditoriaux au vitriol dans lesquels il va jusqu’à déclarer Bédié de non sage, voire d’irresponsable, était à Daoukro bien avant la délégation des hommes des médias. A sa demande donc, Venance Konan a été reçu en quelques 10 minutes par le président Henri Konan Bédié.

A lire aussi : Echange de vœux avec la presse : Bédié dénonce des « pratiques jamais vues, même du temps du parti unique »

Seul le directeur général de « Fraternité Matin » pourra dire avec exactitude ce qu’il a bien pu dire au président du et ce que ce dernier en retour lui a dit. Toujours est-il que l’éminent journaliste n’y était pas pour faire « gronder Bédié, comme il le fait si bien à travers ses éditoriaux dans son journal, mais bien pour faire une sorte d’allégeance,  en arrivant à la résidence de Daoukro avec des présents (deux paquets) destinés au président.

Il a pris part au déjeuner aux côtés de tous les autres journalistes L’audience s’est très bien passée, reste maintenant à savoir comment l’éditorialiste écrira encore demain sur Bédié et le PDCI-RDA.

Nouveau Réveil